WANG GUOWEI [WANG KOUO-WEI] (1877-1927)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Haining dans le Zhejiang, Wang Guowei est recueilli, dès 1898, à Shanghai par Luo Zhenyu (1866-1940), un monarchiste fervent. Après avoir appris le japonais et l'anglais, il va à Tōkyō pour y entreprendre des études scientifiques. Il revient à Shanghai un an après. Ce sont alors la philosophie allemande et la littérature chinoise qui l'occupent. En 1911, quand la Chine devient la première république en Asie, il suit Luo Zhenyu à Kyōto. En 1913, il publie une histoire du théâtre des Song et des Yuan (Song Yuan xiqu shi), le premier et jusqu'ici le meilleur ouvrage sur ce sujet. Puis il s'intéresse de plus en plus à la philologie et à l'archéologie chinoises. En 1916, il quitte le Japon et revient à Shanghai pour éditer des publications philologiques et archéologiques patronnées par Hardoon, un commerçant très riche de la ville. En 1922, il publie la première édition du recueil de ses articles (Guantang jilin), qui témoigne de son savoir à la fois étendu et approfondi en archéologie et philologie. Vers la fin de la même année, il consent à devenir membre correspondant de l'Institut de sinologie à l'université de Pékin. Le Mongol Shengyun l'ayant recommandé auprès de Puyi, le jeune empereur qui avait alors abdiqué, Wang Guowei fréquente le palais à partir de 1923. Il enseigne à l'université de Jinghua, à Pékin, dès 1925, et se livre à des études sur les tribus des marches du Nord et du Nord-Ouest. Deux ans plus tard, et pour une raison sur laquelle la lumière n'a pas encore été faite, il se noie volontairement dans le lac du Palais d'été, près de Pékin. Ses œuvres complètes ont été éditées et publiées successivement en 1927 et en 1940. Ses études philologiques et historiques ont une haute valeur scientifique, et sa réputation de grand maître n'a jamais été contestée (P. Pelliot, Wang Kouo-wei, T'oung Pao, t. XXVI, 1929).

—  CHI-Yu WU

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

CHI-Yu WU, « WANG GUOWEI [WANG KOUO-WEI] (1877-1927) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-guowei-wang-kouo-wei/