VO CHI CONG (1912-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Révolutionnaire communiste puis homme d'État vietnamien, Vo Chi Cong fut l'un des pionniers de la lutte pour l'indépendance de l'Indochine française. Il occupa par la suite des postes clés au sein du Front national de libération du Sud-Vietnam (F.N.L.), connu sous le nom de Vietcong, puis du Gouvernement révolutionnaire provisoire (G.R.P.), pendant la guerre du Vietnam.

Vo Chi Cong naît en 1912 dans la province de Quang Nam, dans la région de l'Annam, en Indochine (auj. au Vietnam). En 1930, il commence à militer sous la bannière de Phan Boi Châu et de Phan Châu Trinh, des nationalistes en lutte contre le régime colonial français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il prend part à la résistance clandestine qui s'organise contre le Japon et le régime de Vichy ; les autorités françaises l'arrêtent et le placent sous surveillance en 1942. Ce n'est qu'en 1961 qu'il se fait connaître sur la scène politique, en tant que membre fondateur du F.N.L. Principal organisateur du Parti populaire révolutionnaire – la formation communiste du Sud-Vietnam –, Vo Chi Cong devient un farouche opposant au régime de Saigon, soutenu par les États-Unis. Après la réunification du Vietnam en 1976, il rejoint le nouveau gouvernement national, d'abord en tant que ministre de la Pêche en 1976-1977, puis ministre de l'Agriculture en 1977-1978. Vice-Premier ministre de 1976 à 1982 et de 1986 à 1987, il préside le Conseil d'État de 1987 à 1992, il est donc le chef de l'État vietnamien. Il devient également membre à part entière du bureau politique du Parti communiste vietnamien en 1976. Vo Chi Cong s'éteint le 8 septembre 2011, à Hô Chi Minh-Ville.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

18 juin 1987 • VietnamDésignation du Premier ministre et du président du Conseil d'État

L'Assemblée nationale élue le 20 avril se réunit à Hanoi pour désigner Pham Hung et Vo Chi Cong respectivement Premier ministre et président du Conseil d'État en remplacement de Pham Van Dong et de Truong Chinh. Pham Hung est le dernier vétéran de la révolution en poste et Vo Chi Cong est considéré comme un modéré.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« VO CHI CONG (1912-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vo-chi-cong/