VIRIATHE (mort en -139)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Berger et chasseur, Viriathe vit en Lusitanie, province d'Espagne que les Romains tentent en vain de pacifier au ~ iie siècle. Il devient le chef d'une troupe de rebelles qui est anéantie par le propréteur Servius Galba en ~ 149. Viriathe parvient à échapper à la tuerie, gagne les montagnes de la Lusitanie et rassemble à nouveau une troupe de partisans qui inflige aux Romains, par des coups de main et des harcèlements de guerillas, des défaites successives pendant cinq ans, de ~ 149 à ~ 144. La Lusitanie est presque entièrement contrôlée par Viriathe et son armée ; mais la partie la moins montagneuse de cette province ne résiste pas longtemps face aux moyens militaires considérables que Rome met en œuvre pour la reconquérir. Viriathe poursuit la lutte et parvient en ~ 141 à enfermer puis à décimer dans un défilé l'armée romaine du consul Fabius Servilianus. Il est maître de la situation. Il propose alors la paix aux Romains qui, encerclés militairement et brisés moralement, feignent d'accepter et signent un traité où Viriathe est dit « ami du peuple romain ». Une partie de la Lusitanie devient indépendante. Cependant, sitôt réarmés et reposés, les Romains manquent à leur parole et attaquent inopinément l'armée de Viriathe qui réussit une fois de plus à les repousser et leur propose à nouveau la paix. Le consul Servilius Caepio soudoie trois Lusitaniens, traîtres à la cause de l'indépendance, qui assassinent Viriathe. Ainsi s'achève cette guerre longue de dix années. Les survivants se réfugient dans les montagnes et poursuivent une lutte inégale, jusqu'au sac de Numance par les troupes de Scipion Émilien en ~ 133, qui met un terme à la rébellion.

—  Joël SCHMIDT

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « VIRIATHE (mort en -139) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/viriathe/