VILLENEUVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quand le mouvement communal se développe au xiie siècle, certains seigneurs ou le roi créent des agglomérations nouvelles, auxquelles ils accordent des franchises pour y attirer des immigrants. Ils espèrent augmenter leurs ressources grâce au travail des nouveaux habitants, asseoir leur autorité sur un territoire, éventuellement faire concurrence à leurs voisins. Nombre de ces « villes neuves » ont, en effet, été fondées à côté de cités existantes mais relevant d'un autre seigneur.

Peu de ces villes sont devenues très importantes, la plupart sont restées des marchés de campagne, certaines ont même disparu. Leur plan est toujours extrêmement régulier, elles sont entourées de murailles. Elles sont la marque d'une volonté colonisatrice et du développement économique de cette époque (défrichements et accroissement démographique).

—  Anne BEN KHEMIS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale de Tunis

Classification


Autres références

«  VILLENEUVE  » est également traité dans :

BASTIDE

  • Écrit par 
  • Élisabeth ZADORA
  •  • 197 mots

À l'origine, le mot « bastide » désignait une tour de siège mobile en bois, haute de plusieurs étages, qui permettait aux assaillants de dominer de l'extérieur les remparts de la ville assiégée. Dans son acception la plus courante, le terme s'applique aux villes neuves fortifiées construites au Moyen Âge. Outre leur rôle économique (centre de mise en culture du terroir et lieu de marché), les bast […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastide/#i_14371

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « Le domaine royal »  : […] La base territoriale et économique de la puissance des premiers Capétiens, c'est le domaine royal. Au sens strict, le domaine royal est composé d'un ensemble de biens matériels (châteaux, terres, moulins), de droits et de redevances, de vassaux directs et de rapports privilégiés avec certains évêchés, monastères et églises ; mais, comme ces ressources sont surtout concentrées dans certaines régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens/#i_14371

Pour citer l’article

Anne BEN KHEMIS, « VILLENEUVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/villeneuve/