VIETNAM. À TRAVERS L'ARCHITECTURE COLONIALE (A.Le Brusq)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les colonies furent un laboratoire passionnant et méconnu en matière d'architecture. En Indochine, la France inventa ainsi une architecture « vietnamienne », forgée souvent de toutes pièces dans les agences d'architecture parisiennes et dans les concours arbitrés au ministère des Colonies, dont l'actuelle architecture nationale vietnamienne est l'héritière. Importée, inventive, cette architecture longtemps dédaignée fut plus qu'un style local parmi les autres « styles néo » : son histoire n'a longtemps été qu'un chapitre marginal dans une histoire de l'architecture des années 1920-1930. Or cette architecture lointaine permit aux architectes français d'inventer des formes parfois plus audacieuses, plus étonnantes que dans les constructions qu'ils édifiaient à la même époque dans la métropole.

Des bâtiments à l'abandon, comme les tribunes de l'ancien hippodrome de Saigon, ou d'autres qui demeurent en usage, comme le lycée Pétrus-Ky ou l'hôtel des Postes avec sa verrière métallique, témoignent bien d'un paradoxe constitutif de l'identité vietnamienne : qu'est-ce, après la décolonisation, qu'un patrimoine historique vietnamien ? On touche avec cette question à l'ambiguïté même de la notion de patrimoine : ce qui appartient à un peuple, qui témoigne de la vie de grands « ancêtres » et constitue le ferment de la culture nationale. Les constructions coloniales vietnamiennes sont en péril et leur sauvegarde doit être envisagée. Il importe de reconstituer l'œuvre des architectes français d'outre-mer, d'en écrire l'histoire en même temps que celle de la société qui les utilisait. Bon nombre de ces édifices portaient une signification idéologique forte : ils exaltaient la France, l'empire, la nation dominatrice et civilisatrice au-delà des océans. Il revient aux Vietnamiens d'accepter ce passé, de restaurer ces monuments, de leur rendre leur sens dans le grand mouvement de l'architecture mondiale du xxe siècle et aussi dans l'histoire du [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, ancien élève de l'École normale supérieure, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Pour citer l’article

Adrien GOETZ, « VIETNAM. À TRAVERS L'ARCHITECTURE COLONIALE (A.Le Brusq) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam-a-travers-l-architecture-coloniale/