VIENNOIS, monnaie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La monnaie de Viennois a ceci de particulier qu'elle ne fut pas frappée à Vienne. Les Dauphins de Viennois avaient assuré leur domination sur tout le pays, sauf sur Vienne, qu'ils ne commandèrent jamais. Ils firent confirmer leur droit de battre monnaie par l'empereur, dont ils étaient vassaux, en 1155 et en 1238. Ils avaient de nombreux ateliers monétaires dispersés dans les châteaux d'Avisan, de Césanne, de Crémieu, où l'on frappait le florin, le carlin, le gros au dauphin et toute une échelle de monnaies au dauphin, dans le système viennois (le denier viennois valait un demi-denier tournois). Cette monnaie était fort commune et fort appréciée dans le sud-est de la France, encore qu'elle y fût interdite.

Jean le Bon racheta sa principauté au Dauphin en 1343, mais une relative autonomie fut assurée : la principauté devait être dévolue au fils aîné du roi de France ; elle gardait son autonomie monétaire qui subsista jusqu'à Charles VII.

—  Jean DÉRENS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, bibliothécaire à la bibliothèque historique de la Ville de Paris

Classification


Autres références

«  VIENNOIS, monnaie  » est également traité dans :

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le nouveau système médiéval et les débuts des Temps modernes »  : […] À l'orée du xiii e  siècle, en effet, l'Occident, selon le mot de Guy Fourquin, « s'anime et devient conquérant ». Le premier indice de ce « décollage » fut la reprise du monnayage de l'or. C'est désormais cette soif du métal précieux qui servit de moteur à l'expansion européenne, jusqu'au xix e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_19169

Pour citer l’article

Jean DÉRENS, « VIENNOIS, monnaie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/viennois-monnaie/