BOTKINE VASSI PETROVITCH (1811-1869)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un riche marchand de thé, envoyé en France et en Italie (1835), introduit par Bielinski dans le cercle de Stankevitch, Botkine organise des soirées musicales, publie des articles et des traductions dans des revues ; Moskovskij nabljudatel' (L'Observateur de Moscou), Otečestvennye Zapiski (Les Annales de la patrie), Sovremennik (Le Contemporain). Il fait de fréquents voyages en Occident et écrit de passionnantes Lettres sur l'Espagne (Pis'ma ob Ispanii, 1847). Malgré ses origines plébéiennes, c'est un représentant accompli du dilettantisme, pur produit de la culture nobiliaire russe. Son frère Sergueï, médecin célèbre pour son action sanitaire, donna son nom à l'hôpital Botkine à Moscou.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « BOTKINE VASSI PETROVITCH - (1811-1869) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vassi-petrovitch-botkine/