ADAMKUS VALDAS (1926- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la Lituanie de 1998 à 2003 puis de 2004 à 2009.

Valdas Adamkus (de son vrai nom Adamkavecius) naît le 3 novembre 1926 à Kaunas. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il lutte au côté des insurgés lituaniens contre l'autorité soviétique, publie un journal clandestin sous l'occupation nazie, puis reprend le combat contre l'armée soviétique qui revient en Lituanie. En 1944, le jeune Adamkus s'enfuit en Allemagne, où il étudie à l'université de Munich. Cinq ans plus tard, il émigre avec sa famille aux États-Unis et fonde une communauté lituano-américaine à Chicago. Poursuivant ses études dans cette ville, il obtient en 1960 un diplôme de génie civil à l'Institut de technologie de l'Illinois. Dans les décennies de 1950 et de 1960, il s'investit en politique pour défendre les intérêts des émigrés.

Adamkus commence sa carrière au sein de l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (Environmental Protection Agency) dès la création de cette institution en 1970. Nommé administrateur adjoint pour le Middle West en 1971, il en devient l'administrateur régional dix ans plus tard. Durant cette période, il met notamment au point un programme d'amélioration de la qualité de l'eau des Grands Lacs. Il tente également de répondre aux problèmes environnementaux que connaît l'Europe orientale en apportant ses conseils et d'autres services à ces pays. Il quitte l'agence en 1997.

Valdas Adamkus annonce alors qu'il a l'intention de rentrer en Lituanie, de demander la citoyenneté nationale et de se présenter à la présidence. Certains Lituaniens le considèrent comme un opportuniste et accueillent mal ces propos. D'autres en revanche voient en lui un enfant prodigue qui rentre au pays. Adamkus perd le premier tour de scrutin, qui a lieu à la fin de l'année 1997 ; il gagne cependant le second tour organisé le 4 janvier 1998, avec 50,31 p. 100 des suffrages, devant le candidat soutenu par les ex-communistes. Le nouveau président soutient la demande d'adhésion de la Lituanie à l'O.T.A.N. et à l'Union européenne, tout en essayant d'apaiser les tensions avec la Russie et de nouer des relations amicales avec ses voisins. Si l'économie postsoviétique souffre de difficultés économiques, il parvient à redresser la croissance et à réduire le chômage. Au terme de la présidentielle du 5 janvier 2003, Adamkus doit contre toute attente céder sa place à la tête de l'État à Rolandas Paksas. Après la destitution de ce rival en avril 2004, il retrouve ses fonctions à l'issue d'un scrutin spécial qui se tient le 27 juin 2004.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ADAMKUS VALDAS (1926- )  » est également traité dans :

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 111 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Alternances politiques »  : […] Au début de l'indépendance, le paysage politique lituanien a pu sembler moins complexe que celui de l'Estonie ou de la Lettonie, essentiellement du fait de la présence d'un nombre moindre de partis politiques et de coalitions moins changeantes. Pourtant, le pays connut également l'alternance politique, ce que révèle en particulier la rapidité avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lituanie/#i_28560

Pour citer l’article

« ADAMKUS VALDAS (1926- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdas-adamkus/