TRUONG CHINH (1907-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Truong Chinh (de son vrai nom Dang Xuân Khu), demeuré peu connu en Occident, a joué pendant un demi-siècle, et jusqu'à sa mort le 30 septembre 1988, un rôle de premier plan sur la scène politique vietnamienne.

Né le 9 février 1907 près de Namdinh (Tonkin), il se lance très tôt, pendant qu'il poursuit ses études supérieures, dans la politique. Il participe aux grands mouvements patriotiques des années 1925-1926 et adhère dès 1927 à l'Association de la jeunesse révolutionnaire du Vietnam (Thanh Nien) qu'a fondée à Canton Nguyen Ai Quoc, le futur Hô Chi Minh. Il prend part en 1929-1930 à la mise sur pied du Parti communiste indochinois (P.C.I.), mais, arrêté en décembre 1930, il est condamné à douze ans de réclusion et interné à Sonla. Ayant bénéficié en 1936 de l'amnistie décrétée par le gouvernement Blum, il devient avec Pham Van Dong et Vo Nguyen Giap l'un des dirigeants de l'appareil légal du Parti communiste au Tonkin. Avec Giap, il publie en 1937-1938 une enquête approfondie, La Question paysanne. En septembre 1939, quand les autorités françaises interdisent les activités communistes, il passe dans la clandestinité et, en octobre 1940, il est coopté par les membres du comité central du parti. Lorsque, en mai 1941, le P.C.I. (dont le comité central s'est réuni sur la frontière chinoise à l'initiative de Nguyen Ai Quoc revenu d'Union soviétique et de Chine) décide de créer le Front Viet Minh (Front pour l'indépendance du Vietnam), Dang Xuân Khu est élu secrétaire général du parti. En août 1945, il est membre du Comité national de libération qui lance l'ordre d'insurrection générale. Une semaine après, le Viet Minh s'est emparé du pouvoir dans tout le pays.

Dans la République démocratique proclamée par Hô Chi Minh, Dang Xuân Khu demeure dans l'ombre, et le parti doit même se dissoudre officiellement (nov. 1945) pour mieux se dissimuler derrière le Front Viet Minh. Dang Xuân Khu (qui a pris le pseudonyme de Truong Chinh, c'est-à-dire Longue Marche) est probablement un de ceux qui ne [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)

Classification


Autres références

«  TRUONG CHINH (1907-1988)  » est également traité dans :

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 527 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Le pragmatisme du pouvoir et les prémices du Dôi Moi »  : […] Dans ce contexte, le Vietnam renforce sa politique de défense et maintient un contrôle strict, politique et militaire, sur le Laos mais surtout sur le Cambodge, où l'investissement est toujours plus coûteux et stigmatisant. En 1984, Hanoi décide donc de retirer progressivement, avant 1995, ses 200 000 soldats. Sur le plan économique, le pouvoir se convertit en fait très rapidement à des politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_47718

Les derniers événements

18 juin 1987 • VietnamDésignation du Premier ministre et du président du Conseil d'État

L'Assemblée nationale élue le 20 avril se réunit à Hanoi pour désigner Pham Hung et Vo Chi Cong respectivement Premier ministre et président du Conseil d'État en remplacement de Pham Van Dong et de Truong Chinh. Pham Hung est le dernier vétéran de la révolution en poste et Vo Chi Cong est considéré comme un modéré.  [...] Lire la suite

15-18 décembre 1986 • VietnamRetrait de la « vieille garde » lors du VI<SUP>e</SUP> congrès du P.C.

s'élève chaque année à quelque 5 milliards de dollars. Aussi la « vieille garde » du parti décide-t-elle de passer la main ; Truong Chinh, Pham Van Dong et Lê Duc Tho renoncent à leur candidature au comité central. Le 18, le congrès prend fin avec l'élection de Nguyen Van Linh, connu pour son libéralisme [...] Lire la suite

10-14 juillet 1986 • VietnamContinuité à la tête du P.C. après la mort de Lê Duan

Le 10, Radio-Hanoi annonce la mort du secrétaire général du Parti communiste, Lê Duan, malade depuis plusieurs années. Il était âgé de soixante-dix-neuf ans. Le 14, Truong Chinh, numéro deux du parti et président du Conseil d'État, également âgé de soixante-dix-neuf ans, est élu à l'unanimité [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DEVILLERS, « TRUONG CHINH (1907-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/truong-chinh/