TOUTE UNE HISTOIRE (G. Grass)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À sa parution en Allemagne en 1995, le roman de Günter Grass Toute une histoire (trad. Claude Porcell et Bernard Lortholary, Seuil, Paris, 1997) a constitué, bien plus qu'un événement littéraire, l'occasion d'une bataille médiatique. L'éditeur Steidl en avait prévu la sortie pour le 28 août, date anniversaire de la naissance de Goethe, et des extraits devaient être publiés dans le Spiegel, hebdomadaire que ses positions traditionnellement critiques prédisposaient à défendre l'œuvre de Grass. Ce fut pourtant le Spiegel qui ouvrit les hostilités contre lui en renonçant à la prépublication et en confiant un « éreintage » en règle au célèbre critique Marcel Reich-Ranicki. Celui-ci reprocha à Grass d'avoir écrit un mauvais roman, sans intrigue et sans personnages, de critiquer sans nuances le processus de réunification de l'Allemagne et de réhabiliter objectivement la R.D.A. Grass trouva des défenseurs dans les anciens Länder de l'Est, auprès du syndicat de la presse et de l'édition I.G.-Medien et chez des intellectuels de renom comme Stefan Heym. De son côté, le public faisait un triomphe au livre.

Günter Grass

Photographie : Günter Grass

Photographie

Lors de la chute du Mur de Berlin, Günter Grass, interrogé ici en décembre 1989, avait fait part de ses réserves à l’égard de la réunification, craignant qu’elle n’entraîne une renaissance de la «Grande Allemagne». 

Crédits : U. Hesse/ AKG

Afficher

En France, la presse rendait compte dès 1995 de la polémique allemande, donnant la parole à Grass dans des interviews ou organisant, comme Le Figaro, une consultation auprès d'un certain nombre d'écrivains de différentes nationalités, qui, de Michel Tournier ou Ernst Jünger à Julian Barnes, s'élevaient contre le procès politique intenté au romancier. Cette défense de la liberté de l'écrivain suscita même la rédaction d'un livre publié par Olivier Manonni, Un écrivain à abattre. L'Allemagne contre Günter Grass (Ramsay). La sortie de l'œuvre en octobre 1997, dans une excellente traduction française, a donné ensuite aux journaux l'occasion de revoir le procès avec, cette fois, la possibilité de juger sur pièces.

La structure du roman est très complexe : il raconte l'histoire de deux personnages qui, de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

Chine. Avertissement de Pékin à l’égard de Hong Kong. 1er-14 juillet 2017

 2014, il déclare que « toute activité qui met en danger la souveraineté et la sécurité de la Chine, […] qui défie le pouvoir central, […] est un acte qui franchit une ligne rouge et est totalement inadmissible ». Les jours précédents, une polémique avait opposé Londres à Pékin à la suite […] Lire la suite

Syrie. Massacre à l'arme chimique dans la banlieue de Damas. 5-31 août 2013

contre 272, la motion préalable présentée par le Premier ministre David Cameron, qui évoquait le principe d'une riposte « légale et proportionnée » à l'usage d'armes chimiques par le régime de Bachar al-Assad. Ce vote interdit toute participation du Royaume-Uni à une action militaire contre […] Lire la suite

France. Forte médiatisation d'une fausse agression antisémite. 9-26 juillet 2004

juives et musulmanes comme d'associations de défense des droits de l'homme et de lutte contre le racisme. Le 13, la jeune femme, dont le passé de mythomane est mis au jour, avoue avoir inventé toute l'histoire pour attirer l'attention de son entourage. Ces révélations suscitent un malaise à l'échelle […] Lire la suite

France. Publication du témoignage posthume d'un financier occulte du R.P.R. 21-27 septembre 2000

d'une amnistie, « sous certaines conditions », des faits relatifs aux financements illégaux des partis politiques, avant de se rétracter. De son côté, Philippe Séguin appelle de ses vœux « un acte d'explication et de repentance générale ». Mais la direction du R.P.R., comme celles du P.S., du P.C., de l'U.D.F. et de D.L., rejettent toute idée d'amnistie. […] Lire la suite

Gabon. Adoption par référendum des accords visant à établir un État de droit. 23 juillet 1995

Lors du premier référendum de l'histoire du pays, les électeurs se prononcent à 96,48 p. 100 en faveur d'une modification de la Constitution pour permettre la ratification des « accords de Paris » conclus en septembre 1994 par le pouvoir et l'opposition. Le taux de participation s'élève à 63,45 p […] Lire la suite

Pour citer l’article

Julien HERVIER, « TOUTE UNE HISTOIRE (G. Grass) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/toute-une-histoire/