Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TIPPOU SAHIB (1749-1799) sultan de Mysore (1782-1799)

Dernier souverain du Mysore, ou Maïssour, principal État du sud de l'Inde au xviiie siècle, Tippou (ou Tipu) succède à son père Haider Ali, fondateur de l'État, en pleine guerre contre les Britanniques. Ses alliés, les Français, malgré leurs victoires locales, abandonnent l'Inde par le traité de Versailles (1783). Tippou signe alors avec les Britanniques le traité de Mangalore (1784), par lequel chacun restitue à l'autre ses conquêtes. Les Britanniques reviennent à la charge à deux reprises. En 1790-1792, ils enlèvent au Mysore la moitié de ses territoires. En 1799, Tippou est définitivement battu et tué devant sa capitale, Seringapatam, qui est mise à sac. Le Mysore, considérablement réduit et entouré de territoires britanniques, n'est maintenu que pour être confié à une ancienne dynastie hindoue que les Britanniques « suspendront » pour mauvaise administration de 1831 à 1881. Tippou est certainement l'une des figures marquantes de l'Inde du xviiie siècle. Son alliance avec la France l'a rendu aussi célèbre sous le titre de Tippou Sahib ou Citoyen Tippou que sous celui de sultan Tippou, qui lui reste en Inde.

— Roland BRETON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès lettres, maître assistant à l'université d'Aix-Marseille

Classification

Pour citer cet article

Roland BRETON. TIPPOU SAHIB (1749-1799) sultan de Mysore (1782-1799) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • MAISŪR ou MYSORE

    • Écrit par Rita RÉGNIER
    • 1 787 mots
    • 4 médias
    ...Voḍeyar dont Śrīraṅgapaṭṇam (Seringapatam) était la capitale. En 1759, un officier mercenaire, Haidar Ali, s'empara du pouvoir et le transmit à son fils Tippu. L'un et l'autre s'opposèrent farouchement aux Anglais. Tippu Sultan périt lors du siège de Śrīraṅgapaṭṇam en 1799 et le trône du Maisūr fut rendu...

Voir aussi