THOUTMOSIS III

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À la mort de Thoutmosis II, l'héritier légitime Thoutmosis III (env. — 1478-— 1425), fils d'une reine secondaire, étant encore dans l'enfance, la régence échoit, comme il est de règle, à la « grande épouse royale » Hatchepsout, elle-même de sang royal puisque fille de Thoutmosis Ier. Couronnée pharaon en l'an 7 (vers — 1471), celle-ci garde le pouvoir jusqu'à sa mort en l'an 20 (vers — 1458), reléguant le jeune souverain au rang de corégent. Aussi celui-ci, une fois seul sur le trône, la dénonce-t-il comme une usurpatrice ; il ordonne de marteler son nom et ses images, et un texte gravé dans le temple de Karnak rappelle que son droit à régner avait été reconnu par Amon quand il n'était qu'un « petit dans le nid ». Grand bâtisseur à l'instar d'Hatchepsout, Thoutmosis III reprend la politique impérialiste de son grand-père Thoutmosis Ier. Ses dix-sept campagnes asiatiques, relatées année par année, assurent le protectorat de l'Égypte sur les principautés du couloir syro-palestinien, tandis que, vers le sud, la Nubie est annexée jusqu'à la quatrième cataracte. Butins et tributs affluent à Thèbes, concourant à la prospérité du pays.

Le pharaon Thoutmosis III portant la couronne-atef

Le pharaon Thoutmosis III portant la couronne-atef

photographie

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XVIIIe dynastie, Le pharaon Thoutmosis III portant la couronne-atef - Peinture provenant de Deir el-Bahari, calcaire peint. Musée de Louxor. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Annie FORGEAU

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne, docteur d'État

Classification

Pour citer l’article

Annie FORGEAU, « THOUTMOSIS III », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thoutmosis-iii/