THÉORIE DE LA SUPRACONDUCTIVITÉ

Découverte sur un échantillon de mercure par le physicien néerlandais Kamerlingh Onnes en 1911, la propriété qu'ont certains éléments de n'opposer aucune résistance au passage d'un courant électrique à température suffisamment basse est comprise en 1957 par les physiciens américains John Bardeen, Leon Cooper et John Schrieffer. La théorie B.C.S. (des initiales de ses trois inventeurs) décrit le système en termes d'états liés de deux électrons de vitesse et de moment cinétique intrinsèques opposés ; ces paires se forment à cause des vibrations du réseau ionique sous-jacent et s'étalent dans l'espace sur quelques milliers de distances atomiques.

Supraconductivité

Supraconductivité

vidéo

C'est en obtenant des températures de plus en plus basses que les physiciens sont parvenus à liquéfier les gaz : l'oxygène en 1877, l'hydrogène sept ans plus tard, et l'hélium en 1908 à un peu plus de 4 kelvins.Grâce à ces progrès, le Néerlandais Heike Kamerlingh Onnes et son équipe... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Bernard PIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « THÉORIE DE LA SUPRACONDUCTIVITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-supraconductivite/