TECUMSEH (1768 env.-1813)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans une tribu shawnee établie sur les bords de l'Ohio, le jeune Tecumseh voit son père et deux de ses frères tués par les Blancs lors des actions militaires engagées pour interdire aux pionniers les terres situées sur la rive ouest de l'Ohio. Tecumseh refuse le traité de Greenville (1795) par lequel sa tribu cède la partie nord des territoires qu'elle occupe ; rompant avec les autres chefs shawnee et suivi d'une troupe de guerriers dissidents, il s'oppose à l'avance des Blancs et plus particulièrement au commissaire spécial aux Affaires indiennes, William Henry Harrison, auquel il incombait de négocier les « traités scélérats ». Tecumseh trouve un allié dans son frère Tenskwatawa, dit le Prophète ; se disant inspiré par le Maître de la Vie, celui-ci annonce que les Indiens vont recouvrer bientôt leurs terres et retrouver leur intégrité culturelle s'ils acceptent de rejeter l'alcool et les autres objets de perversion apportés par les Blancs, de déposer les chefs signataires des traités de paix, de mettre fin aux guerres tribales et de s'unir contre l'envahisseur. Intervenant contre la mesure qui, dans toute l'histoire nord-américaine du xixe siècle, fait courir aux Indiens le plus grave danger, Tecumseh prétend, quant à lui, interdire au gouvernement américain l'achat de terres aux tribus prises séparément, les territoires appartenant le plus souvent (et notamment dans la vallée de l'Ohio) à l'ensemble des tribus d'un peuple. Washington passant outre, Tecumseh prêche l'alliance panindienne et entreprend de mettre sur pied une confédération des tribus indiennes qui impose entre Blancs et Indiens la rivière Ohio comme frontière définitive ; son appel est accueilli favorablement par les autres tribus de langue algonkine, par les Wyandot, par les Creek (sa mère est une Creek) et, dans l'ensemble, par tous les groupes de jeunes guerriers opposés aux chefs signataires de traités de paix. En novembre 1811, alors que Tecumseh visitait les tribus du Sud-Est, les guerriers du « Prophète » attaquent le corps expéditionnaire commandé p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  TECUMSEH (1768 env.-1813)  » est également traité dans :

CREEK

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 855 mots

Tribu indienne d'Amérique du Nord, qui parlait une langue muskogean et occupait à l'origine une très grande partie des plaines de Georgie et d'Alabama. Le mode de subsistance des Creek reposait principalement sur la culture du maïs, des haricots et des courges ; les femmes s'occupaient surtout des cultures, tandis que les hommes de la tribu partaient à la chasse ou à la guerre. Les Creek étaient d […] Lire la suite

Pour citer l’article

« TECUMSEH (1768 env.-1813) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tecumseh/