KAWASAKI SYNDROME DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Également appelé syndrome lympho-cutanéo-muqueux, le syndrome de Kawasaki est une maladie inflammatoire aiguë rare d'origine inconnue, mais qui constitue aussi chez l'enfant la plus fréquente cause de maladie cardiaque acquise. Initialement décrit au Japon en 1967, le syndrome de Kawasaki survient chez l'enfant avant cinq ans. Il se manifeste par une fièvre prolongée, un œdème des conjonctives oculaires, une atteinte des lèvres et de la cavité buccale, des adénopathies cervicales, une éruption cutanée, une rougeur des paumes des mains et de la plante des pieds (avec un gonflement des extrémités) et des lésions artérielles coronaires. La cause de ce syndrome reste inconnue ; le rôle de certaines bactéries produisant des toxines a été suggéré au début des années 1990.

Le traitement du syndrome inflammatoire repose habituellement sur l'aspirine à forte dose. La plupart des enfants atteints présentent fièvre et éruption cutanée ; seuls 20 p. 100 connaissent des complications cardiaques, liées à une réponse immunitaire massive qui entraîne des lésions des vaisseaux cardiaques. L'administration intraveineuse de gammaglobulines dans les dix premiers jours de l'évolution permet de prévenir l'atteinte coronarienne plus efficacement que l'aspirine.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KAWASAKI SYNDROME DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-kawasaki/