SYDNEY (JEUX OLYMPIQUES DE) [2000]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cinq villes soutiennent leur dossier de candidature en vue de l'organisation des Jeux d'été de l'an 2000 devant le C.I.O. réuni du 21 au 24 septembre 1993 à Monaco pour sa cent unième session : Berlin (Allemagne), qui se présente comme la vitrine de la réconciliation Est-Ouest ; Istanbul (Turquie), carrefour entre l'Orient et l'Occident ; Manchester (Grande-Bretagne), cité industrielle en pleine rénovation ; Pékin (Chine), qui souhaite matérialiser avec les Jeux l'ouverture nouvelle du pays le plus peuplé de la planète au reste du monde ; Sydney (Australie), qui propose d'organiser les premiers Jeux « écologiques ». En fait, Pékin est la grande favorite : dans son entreprise de modernisation du mouvement olympique, Juan Antonio Samaranch, président du C.I.O., a déjà obtenu que les Jeux d'été de 1996 soient confiés à Atlanta, symbole d'un monde régenté par l'économie de marché, plutôt qu'à Athènes, faisant fi de la célébration du centenaire des Jeux ; désormais, il souhaite ancrer encore plus l'olympisme dans la réalité du monde en offrant les Jeux à la gigantesque Chine qui a entrepris sa mutation. Confier à l'Empire du Milieu les Jeux de l'an 2000, présentés comme les premiers du IIIe millénaire alors qu'ils sont les derniers du xxe siècle, constituerait pour le « marquis » le symbole fort de la complète réunion du mouvement olympique, et ce choix matérialiserait le fait que la Chine a définitivement tourné le dos à Mao Zedong.

Mais, dans les semaines qui précèdent le scrutin, la solution pékinoise n'apparaît plus totalement comme une évidence : en effet, le concept de « Jeux verts » proposé par Sydney, soutenu par l'organisation écologiste Greenpeace International, semble séduire un nombre grandissant de personnes sur une planète où la défense de l'environnement commence à prendre de l'importance pour chacun. Le 23 septembre, comme prévu, Istanbul, Berlin et Manchester se voient successivement éliminées. Au cinquième tour de scrutin, Sydney recueille quarante-cinq vo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SYDNEY (JEUX OLYMPIQUES DE) [2000] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-jeux-olympiques-de-2000-contexte-organisation-bilan/