YORK SUSANNAH (1939-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Venue du théâtre, l'actrice britannique Susannah York a très vite réussi à s'imposer par son talent en abordant les genres les plus divers.

Susannah York, née Susannah Yolande Fletcher le 9 janvier 1939 à Londres, grandit en Écosse. Diplômée de la Royal Academy of Dramatic Art de Londres en 1958, elle décroche son premier vrai rôle en incarnant la fille du major Sinclair interprété par Alec Guinness dans Tunes of Glory (1960, Les Fanfares de la gloire). Mais la révélation vient avec le film de John Huston, Freud (1962, Freud, passions secrètes), où elle interprète le rôle d'une jeune névrosée que va soigner le psychanalyste (Montgomery Clift). Cataloguée dans un premier temps au rang des ingénues blondes aux yeux bleus, elle parvient ainsi à révéler les talents dramatiques que cache sa beauté espiègle dans des rôles tels que celui de la fougueuse Sophie Western, objet de l'affection du héros éponyme de Tom Jones (1963, Tom Jones : de l'alcôve à la potence) de Tony Richardson, ou de la fille de Thomas More, Margaret, dans A Man for All Seasons (1966, Un homme pour l'éternité) de Fred Zinnemann. D'autres remarquables interprétations vont suivre. Ainsi quand elle incarne la compagne d'une vedette de la télévision sur le déclin dans The Killing of Sister George (1968, Faut-il tuer Sister George ?) de Robert Aldrich – une peinture de l'homosexualité féminine audacieuse pour l'époque. Ou bien quand elle campe le personnage d'Alice, danseuse bercée d'illusions qui participe à un concours dans They Shoot Horses, Don't They ? (1969, On achève bien les chevaux) de Sydney Pollack, d'après le roman de Horace McCoy. Cette dernière prestation lui vaut une nomination aux oscars ainsi que le prix du meilleur second rôle féminin décerné par la British Academy of Film and Television Arts (B.A.F.T.A.). Susannah York se produit également dans Happy Birthday, Wanda June (1971), The Maids (1975) – adaptation des Bonnes de Jean Genet qu'elle avait aupar [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « YORK SUSANNAH - (1939-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/susannah-york/