SUN SIMO [SOUEN SSEU-MO] (581?-? 682)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célèbre médecin et alchimiste de la Chine de l'époque Tang, Sun Simo est l'auteur d'un traité intitulé Qianjinfang (Prescriptions valant mille pièces d'or), un des grands classiques de la médecine chinoise. La biographie de Sun est pleine d'incertitudes. Si l'on s'en réfère aux sources officielles, il était un sage taoïste qui vivait retiré du monde et refusait les honneurs. En réalité, il fut médecin à la cour de l'empereur Gaozong des Tang, du moins pendant la dernière partie de sa vie ; ses fils continuèrent à servir la dynastie dans des postes de hauts fonctionnaires.

Le Qianjinfang propose un aperçu précieux des pratiques et théories thérapeutiques qui avaient cours à Chang'an, alors la plus grande ville du monde et la capitale d'une Chine dont le niveau de civilisation dépassait celui de tous les autres pays.

Une partie du Qianjinfang est consacrée à la médecine noble dans la tradition du Huangting neijing, mais bon nombre de ses prescriptions sont manifestement d'origine populaire et ont été recueillies dans les traditions du savoir empirique des guérisseurs. Est également d'origine populaire tout un appareil rituel comportant des formules magiques de toute sorte qui doivent accompagner l'absorption des drogues et augmenter leur efficacité. L'ouvrage contient, en outre, des traités de diététique et d'hygiène, une introduction à l'ascèse et aux « arts de longue vie », d'inspiration taoïste, et des éléments d'alchimie.

Les préoccupations de Sun concernant l'alchimie opératoire se retrouvent dans un autre livre de lui, intitulé Dangjing yaojue ; cet ouvrage est si explicite que les expériences qu'il décrit ont pu être reconstituées dans un laboratoire moderne (Nathan Sivin, Chinese Alchemy : Preliminary Studies, Harvard, 1968).

—  Kristofer SCHIPPER

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification

Pour citer l’article

Kristofer SCHIPPER, « SUN SIMO [SOUEN SSEU-MO] (581?-? 682) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sun-simo-souen-sseu-mo/