STOC (Suivi temporel des oiseaux communs)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les indicateurs

Plus de deux cent soixante espèces ont été observées au moins une fois lors des suivis du programme STOC, mais seules cent quarante sont répertoriées avec des effectifs suffisants pour permettre des analyses statistiques des tendances de populations pour chacune de ces espèces. Les évolutions des populations calculées par groupes d’espèces – oiseaux spécialistes des habitats agricoles, urbains ou forestiers – ainsi que celles des communautés d’espèces généralistes (c'est-à-dire capables de vivre dans différents types d’habitats) sont quant à elles fondées sur l’observation de soixante-treize espèces. Entre 1989 et 2018, la France a perdu, en moyenne, 15 p. 100 de ses oiseaux communs. Parmi eux, les oiseaux spécifiques aux milieux agricoles – tels que l'alouette des champs, le pipit farlouse ou le tarier des prés – et ceux liés aux milieux urbains – comme le martinet noir ou l’hirondelle de fenêtre – ont le plus décliné, avec une baisse de 33 p. 100 et de 30 p. 100 respectivement. En revanche, les espèces généralistes ont augmenté de 19 p. 100 sur cette même période.

Évolution des populations d’oiseaux communs

Évolution des populations d’oiseaux communs

Dessin

Établie à partir des données du programme STOC (Suivi temporel des oiseaux communs), cette figure montre la variation de l'indicateur d'abondance des oiseaux communs en France métropolitaine par groupe de spécialisation depuis 1989, année de mise en place de ce suivi. Toutes les espèces... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ces indicateurs sont fréquemment relayés par les médias, car ils permettent d’évaluer de façon fiable le déclin de la biodiversité. La Commission européenne produit un indicateur « oiseaux agricoles » à partir des données du programme STOC et de ceux de dix-neuf autres pays d’Europe, indicateur utilisé pour évaluer l’efficacité des politiques agricoles. On sait ainsi qu'en Europe les oiseaux agricoles ont perdu un tiers de leurs effectifs entre 1990 et 2014.


Médias de l’article

Baguage d'un pic épeiche

Baguage d'un pic épeiche
Crédits : Guillaume Marchand/ programme STOC

photographie

Évolution des populations d’oiseaux communs

Évolution des populations d’oiseaux communs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tarier pâtre

Tarier pâtre
Crédits : Frédéric Jiguet/ programme STOC

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directrice de Vigie-Nature, Centre d'écologie et des sciences de la conservation, Muséum national d'histoire naturelle, Paris
  • : biologiste de la conservation, Centre d'écologie et des sciences de la conservation, Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne DOZIÈRES, Benoit FONTAINE, « STOC (Suivi temporel des oiseaux communs) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoc-suivi-temporel-des-oiseaux-communs/