SOUTERRAIN, archéologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme général de « souterrain » désignant tout lieu situé sous la surface du sol, la définition archéologique ne retiendra que les espaces ayant reçu un aménagement artificiel.

Les galeries et salles souterraines peuvent, très schématiquement, recevoir un classement d'ordre technique en fonction de leur traitement et de leur aspect final ; ce classement se réduit à deux catégories :

le souterrain est creusé dans la roche et celle-ci suffit à la stabilité, elle demeure donc apparente partout ;

le souterrain est creusé dans une roche ou dans un sol friables et il reçoit alors partiellement ou complètement un revêtement et une voûte.

Dans la première catégorie, on trouve dès les époques préhistoriques des aménagements de grottes naturelles destinées à l'habitation et c'est ce même rôle que l'on va retrouver tout au long des siècles, dans les régions où le sous-sol rocheux tendre sera érodé en falaises le long des cours d'eau. Les habitations troglodytiques sont fort nombreuses en France. Les plus anciennes de ces demeures sont entièrement excavées, la façade étant constituée d'une paroi ménagée dans la roche naturelle, percée de baies pour l'accès et l'éclairage. Parfois ces habitations devinrent semi-troglodytiques en recevant une façade de maçonnerie plaquée contre l'ouverture rocheuse.

L'usage sacré ou rituel de ce type de réalisations souterraines a été très répandu, et dans de nombreuses régions on trouve des parois rocheuses percées d'une multitude de tombes de dimensions et d'aspect très divers. Les réalisations les plus spectaculaires se rencontrent dans la ville nabatéenne de Petra, en Jordanie, installée dans un cirque naturel et dans les gorges l'avoisinant, et dont l'épanouissement se situe entre le ~ iiie siècle et le iiie siècle. Un très grand nombre de tombes et plusieurs sanctuaires ont été creusés dans les falaises entourant la ville ; la plupart ayant reçu une architecture de façade d'une grande richesse monumentale mais toujours totalement sculptée dans la roche.

On peut citer encore d'autres régions possédant des tombes rupestres du même type, notamm [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : responsable du bureau de Paris à l'Institut de recherche sur l'architecture antique

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre ADAM, « SOUTERRAIN, archéologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/souterrain-archeologie/