SOUCI, botanique

Le beau souci officinal des jardins (Calendula officinalis L. ; composées) et son proche parent sauvage, le souci des champs (Calendula arvensis L.), ont les mêmes usages et sans doute la même composition chimique. Le premier, qui seul a été étudié de ce point de vue, renferme un pigment complexe, de la nature des caroténoïdes, dit calenduline, une substance amère, une résine, des acides, du mucilage, des traces d'acide salicylique. Hypotenseur, vaso-dilatateur, doué d'une action spécifique sur l'utérus, le souci est un excellent emménagogue dont l'emploi remonte au moins au Moyen Âge, s'adressant particulièrement aux anémiques et aux névropathes (Leclerc) : teinture (15 gouttes 2 ou 3 fois par jour) ou infusion des fleurs sèches à 5 p. 100 (trois tasses par jour) pendant une semaine avant l'époque habituelle des règles. C'est aussi un sudorifique utile (même posologie) dans les maladies infectieuses. Antiseptique, anti-inflammatoire, cicatrisant remarquable, le souci a des emplois externes variés : plaies, engelures, brûlures, furonculose, eczémas de différents types, impétigo, pyodermites diverses. L'homéopathie fait du souci le grand médicament des plaies et ajoute aux indications précédentes : contusions, ulcères, adénopathies, gangrène, piqûres d'insectes, etc.

Christian Hahnemann

Christian Hahnemann

photographie

Le physicien allemand Christian Hahnemann (1755-1843), inventeur, en 1796, de l'homéopathie. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Pierre LIEUTAGHI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SOUCI, botanique  » est également traité dans :

COMPOSÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 3 804 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Utilisations »  : […] Un contraste existe entre l'ampleur numérique de la famille et son importance économique relativement faible. Elle compte cependant des plantes alimentaires, des plantes médicinales, des plantes oléagineuses, tinctoriales, industrielles et surtout des plantes d'ornement, mais ces productions sont généralement mineures. Parmi les plantes alimentaires, les plus importantes commercialement doivent êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composees/#i_50181

Pour citer l’article

Pierre LIEUTAGHI, « SOUCI, botanique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/souci-botanique/