RISTELHUEBER SOPHIE (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si elle est connue pour ses œuvres photographiques, Sophie Ristelhueber ne fait pas de ce médium une exclusive. Et même si elle produit des images, c'est la construction photographique et plus encore le présent même de la saisie photographique qui condensent son attention artistique.

Née en 1949 à Paris, Sophie Ristelhueber a suivi une formation littéraire et a travaillé dans l'édition et comme journaliste. Depuis 1980, elle se sert de la photographie, précisant sa démarche au travers de nombreux travaux de commande. Le paysage y tient une bonne place, mais toujours dans sa dimension humaine, comme espace porteur de traces d'activité : architecture, routes et voies ferrées, activités industrielles ou agricoles. Elle répondra ainsi à des commandes de la D.A.T.A.R. (Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale) au cours des grandes campagnes menées dans les années 1980 pour dresser un inventaire visuel du paysage de la France. Elle est dès lors très attentive au support des photographies, qu'il s'agisse de l'accrochage à l'échelle de la salle de musée ou de la reproduction par le livre.

Mais c'est surtout avec la liberté du travail de l'artiste qu'elle va affirmer pleinement sa démarche, en recourant à d'autres natures d'images (comme la vidéo) et de dispositifs (formes diverses d'installation). Si elle a eu l'occasion d'exposer dès les années 1980, la maturité de son projet artistique apparaît en particulier au travers de la série photographique intitulée Fait, qu'elle montre une première fois en 1992 au Centre national d'art contemporain de Grenoble. Il s'agit d'une série de photographies, pour la plupart aériennes, du désert du Koweït après la guerre du Golfe. Tranchées, nids d'artillerie, épaves de toutes sortes, les grands tirages juxtaposés (la série complète est composée d'une trentaine de photographies), aux couleurs chaudes et sensibles soulignées par l'encadrement doré, tiennent de la description topographique froide des malheurs de la guerre, mais aussi de métaphores abstraites qui y font lire des si [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christophe DOMINO, « RISTELHUEBER SOPHIE (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sophie-ristelhueber/