SOHN KEE-CHUNG, en jap. SON KITEI (1912-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète coréen. En 1935, Sohn Kee-chung établit la meilleure performance mondiale sur le marathon (2 h 26 min 42 s), ce qui lui vaut d'être sélectionné pour représenter le Japon, qui occupe la péninsule coréenne depuis 1910, lors des jeux Olympiques de Berlin en 1936. Vainqueur du marathon, sous son nom japonais (Kitei Son), il baisse les yeux en signe de protestation lorsque l'hymne japonais retentit. Il tente à cette occasion d'alerter le monde, en signant les documents officiels de son véritable nom et en y accolant une petite carte de la Corée. Au moment de la partition de la Corée, en 1948, il choisit de s'installer en Corée du Sud. En 1988, il connaît l'honneur d'être le dernier porteur de la flamme olympique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Séoul. Membre du Comité olympique sud-coréen, il tentera de faire réattribuer sa médaille d'or à la Corée. En vain.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  SOHN KEE-CHUNG, en jap. SON KITEI (1912-2002)  » est également traité dans :

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 851 mots

Dans le chapitre « 9 août »  : […] Les Américains présentent une curieuse équipe au départ du relais 4 fois 100 mètres ; en effet, au dernier moment, Avery Brundage a décidé que Jesse Owens et Ralph Metcalfe remplaceraient Marty Glickman et Sam Stoller, les deux seuls Juifs de l'équipe d'athlétisme des États-Unis. Toujours est-il que, avec Foy Draper et Frank Wykoff (ce dernier obtenant son troisième titre consécutivement), les Éta […] Lire la suite

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 087 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « 1936. Berlin »  : […] En 1931, par 43 voix contre 16 et 8 abstentions, les membres du CIO ont attribué à la capitale du III e  Reich, de préférence à Barcelone, l'organisation des X es  Jeux d'été. Tandis que des « Olympiades populaires » prévues à Barcelone et soutenues par le mouvement sportif ouvrier ne pourront se tenir car la guerre civile espagnole vient d'éclater, le régime nazi va organiser une énorme mise en s […] Lire la suite

SÉOUL (JEUX OLYMPIQUES DE) [1988] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 534 mots

Dans le chapitre « 17 septembre »  : […] Une impressionnante parade sur le fleuve Han précède les festivités de la cérémonie d'ouverture. Soixante-treize mille personnes ont pris place dans les gradins du magnifique stade olympique, où dix-huit mille artistes offrent un grand spectacle de deux heures qui débute par la parade du dragon. Des jeunes filles en costumes traditionnels bariolés font revivre la création du monde, de l'aube ench […] Lire la suite

Pour citer l’article

« SOHN KEE-CHUNG, en jap. SON KITEI (1912-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sohn-kee-chung/