SIMÉON II (1937- ) SIMEON BORISOV SAKSKOBURGGOTSKI, roi de Bulgarie (1943-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Bulgarie (1943-1946), Premier ministre de Bulgarie de 2001 à 2005.

Le père de Siméon, Boris III, meurt le 28 août 1943 dans des circonstances mystérieuses, la cause du décès avancée étant tantôt une crise cardiaque, tantôt l'empoisonnement. Le jeune prince héritier, âgé alors de six ans (il est né le 16 juin 1937 à Sofia), monte sur le trône sous le nom de Siméon II. La régence est confiée à son oncle le prince Cyrille, à l'ancien ministre de la Guerre le général Nikolaï Mihov et à l'ancien président du Conseil Bogdan Filov. En septembre 1944, la Bulgarie revient sur sa politique et déclare la guerre à l'Allemagne, tandis que l'Armée rouge commence à pénétrer dans le pays. Les trois régents, arrêtés, sont exécutés le 2 février 1945 pour trahison et collaboration avec les nazis. Une nouvelle régence est instaurée, mais le référendum du 8 septembre 1946 met fin à la monarchie et proclame la république. Siméon et sa mère, la reine Jeanne, partent en exil. Le jeune roi finit par s'installer à Madrid et épouse , en 1962, Dona Margarita Gomez Acebo y Cezvela, une aristocrate espagnole. Après des études de droit, il devient un homme d'affaires influent.

Quelques années après la chute du communisme (novembre 1989), Siméon se rend en visite dans son pays natal. La plupart des biens de la Couronne lui sont ainsi restitués en 1996. En avril 2001, Siméon annonce la formation du Mouvement national Siméon II afin de se présenter aux élections législatives nationales prévues en juin de la même année. Lorsque la justice déclare que le parti ne remplit pas tous les critères nécessaires, Siméon rejoint une coalition de deux partis minoritaires afin d'être autorisé à présenter sa candidature. Le parti remporte 120 des 240 sièges et forme une coalition avec le Mouvement pour les droits et les libertés, qui représente la minorité turque de Bulgarie. Le 12 juillet 2001, Siméon accepte de devenir Premier ministre de Bulgarie.

Lors de sa prise de fonction, il adopte le patronyme de Saxecoburggotski, forme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  SIMÉON II (1937- ) SIMEON BORISOV SAKSKOBURGGOTSKI, roi de Bulgarie (1943-1946)  » est également traité dans :

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 975 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une intégration euro-atlantique au prix fort  »  : […] Pour la Bulgarie, comme pour ses anciennes consœurs de l'ex-camp socialiste, l'entrée dans l'U.E. et dans l'O.T.A.N. constitue les deux facettes d'un même objectif de « normalisation occidentale et démocratique ». Inaugurée en mars 1993 avec la signature d'un accord d'association, sa coopération avec l'U.E. franchit un pas décisif lorsque, au Cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_30841

Pour citer l’article

« SIMÉON II (1937- ) SIMEON BORISOV SAKSKOBURGGOTSKI, roi de Bulgarie (1943-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/simeon-ii-simeon-borisov-sakskoburggotski-roi-de-bulgarie/