O'NEAL SHAQUILLE (1972- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Basketteur américain. Shaquille O'Neal remporta quatre fois le Championnat de la National Basketball Association (N.B.A.) et fut champion olympique en 1996. Ce colosse charismatique fut, dans les années 1990 et 2000, l'une des grandes stars du basket-ball américain.

Shaquille Rashaun O'Neal est né le 6 mars 1972 à Newark (New Jersey). Quand il est élève au lycée de San Antonio (Texas), son équipe remporte le Championnat du Texas, ce qui lui vaut l'attention des recruteurs universitaires. En 1989, le jeune Shaquille intègre l'université d'État de Louisiane (L.S.U.), où il devient rapidement l'un des meilleurs basketteurs du pays, réputation confirmée par le trophée de joueur universitaire de l'année 1991. « Shaq » O'Neal décide alors d'abandonner ses études (il les reprendra cependant par la suite et sera diplômé de la L.S.U. en 2000). Sélectionné par la N.B.A. en 1992, il est recruté au premier tour de draft par le Orlando Magic.

O'Neal est élu rookie of the year(meilleur débutant de l'année) de la saison 1992-1993. Grâce à lui, le Orlando Magic réalise la meilleure saison de sa jeune histoire (la franchise a été créée en 1989) : 41 victoires (soit 20 de plus que la saison précédente) pour 41 défaites. Deux ans plus tard, il est le meilleur marqueur de la saison et mène l'équipe d'Orlando jusqu'en finale, contre les Houston Rockets. Mais les Houston Rockets s'imposent très facilement (4 victoires à 0), et O'Neal aura pour longtemps la réputation d'un joueur qui perd les matchs importants. Si la carrure (2,16 m, 143 kg) et la puissance de ce pivot font de lui un attaquant qu'il est presque impossible de contrer, il est en revanche un piètre tireur de lancers francs. Ses adversaires adopteront ainsi une stratégie consistant à commettre des fautes contre lui, sachant qu'il a moins de chances de réussir un lancer franc que d'inscrire un panier.

En 1994, O'Neal avait remporté, avec l'équipe des États-Unis, le Championnat du monde de basket-ball, qui se déroulait au Canada, et avait été élu meilleur joueur de la compétition. Il fait donc logiquement partie de l'équipe américaine qui décroche la médaille d'or aux jeux Olympiques d'Atlanta en 1996. Cette année-là, il rejoint les Los Angeles Lakers. O'Neal demeure un joueur exceptionnel en attaque, mais lui et ses coéquipiers déçoivent leurs supporters lors des play-offs (phase finale). Malgré des participations régulières au All-Star Game (le « match des étoiles ») de la N.B.A., cet athlète, remarquablement agile pour sa corpulence, présente, jusqu'à la saison 1999-2000, des statistiques assez médiocres : en moyenne, il n'a inscrit que 27,5 points et pris 12,4 rebonds par match. Les incursions qu'il mène en parallèle, avec un succès limité, dans le rap et le cinéma – il apparaît dans des films comme Blue Chips (1994), Kazaam (1996) et Steel (1997, Shaq Steel) – lui valent quelques critiques venues de fans de basket-ball.

La carrière de Shaquille O'Neal connaît cependant un tournant majeur lorsqu'un nouvel entraîneur, Phil Jackson, arrive chez les Lakers en 1999. À la demande de ce dernier, O'Neal propose un jeu moins personnel, accorde davantage d'attention à la défense, au rebond et travaille avec acharnement les lancers francs à l'entraînement. Il met alors fin aux critiques. Associé, notamment, à Kobe Bryant, il mène en effet son équipe au titre N.B.A. en 2000 et voit ses efforts personnels récompensés par le trophée de most valuable player (M.V.P., meilleur joueur) de l'année. Avec les Lakers, il remporte de nouveau le Championnat de la N.B.A. en 2001 et en 2002.

En 2004, O'Neal est transféré au Miami Heat, où il évolue au côté du jeune et talentueux arrière Dwyane Wade. Avec ces deux champions hors norme, le Miami Heat remporte le Championnat de la N.B.A. en 2006. Blessé, O'Neal est moins performant au cours des saisons qui suivent. En février 2008, il rejoint les Phoenix Suns. Pour la saison 2009-2010, il s'engage avec les Cleveland Cavaliers. Puis, pour 2010-2011, il signe un contrat avec les Boston Celtics. À la fin de cette saison, il annonce sa retraite sportive.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Anthony G. CRAINE, « O'NEAL SHAQUILLE (1972- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/shaquille-o-neal/