SOMME SECONDE BATAILLE DE LA (21 mars-5 avril 1918)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Également connue sous le nom de bataille de Saint-Quentin, la seconde bataille de la Somme est une offensive allemande en partie réussie, lancée contre les forces alliées du front Ouest à la fin de la Première Guerre mondiale.

Seconde bataille de la Somme

Seconde bataille de la Somme

photographie

Détachement de cavalerie britannique passant devant la basilique Notre-Dame-de-Brebières, à Albert (Somme), détruite après la grande offensive allemande de mars- avril 1918. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le commandant en chef allemand, le général Erich Ludendorff, pensait qu'il était vital pour l'Allemagne d'utiliser les soldats que l'effondrement de la Russie avait libérés du front Est pour remporter une victoire sur le front Ouest au printemps de 1918, avant que des soldats américains n'arrivent en nombre suffisant et ne contribuent à renforcer les troupes alliées à bout de force. Sa première offensive fut dirigée contre les armées britanniques. Ces dernières, affaiblies, étaient situées au nord de la Somme, entre Arras et La Fère. Les tranchées britanniques furent bombardées et gazées avant que, par un épais brouillard, les Allemands ne lancent une attaque massive dans la matinée, qui prit les Britanniques par surprise. Les première et deuxième lignes de défense tombèrent rapidement et, le 22 mars, la 5e armée britannique, défaite, battait en retraite sans avoir réussi à établir le contact avec l'armée française située plus au sud. Les Allemands continuèrent leur progression rapide, espérant séparer pour de bon les armées française et britannique, mais, le 28 mars, les Alliés, ayant rapidement rassemblé des troupes fraîches, ralentirent la progression des Allemands à l'est d'Amiens. Leur offensive avait ainsi permis aux Allemands de s'emparer de la plus vaste portion de territoire sur le front Ouest depuis les premiers mois de la guerre à la fin de 1914. Ils avaient progressé de 64 kilomètres et fait environ 70 000 prisonniers, mais les lignes alliées avaient seulement plié, sans pour autant rompre.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SOMME SECONDE BATAILLE DE LA (21 mars-5 avril 1918) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-bataille-de-la-somme/