SCARABÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom commun donné à tous les insectes coléoptères appartenant à la super-famille des Scarabéoïdés et caractérisés par des antennes terminées par des lamelles.

Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; super-famille : Scarabéoïdés.

Les Scarabéoïdés sont reconnaissables grâce à leurs antennes qui possèdent, sur les articles terminaux, des prolongements latéraux en forme de feuillets mobiles pouvant s'ouvrir en éventail (d'où leur ancien nom de Lamellicornes). Ce sont des Coléoptères souvent colorés et d'une taille relativement grande. Le plus grand, le scarabée goliath d'Afrique (Goliathus goliatus), qui est d'ailleurs l'un des plus grands Coléoptères du monde, atteint en moyenne 95 millimètres. Le lucane cerf-volant, Lucanus cervus, est quant à lui, avec ses 80 millimètres pour le mâle (mandibules comprises), le plus grand Coléoptère d'Europe. Beaucoup de scarabées présentent un dimorphisme sexuel accentué, qui porte notamment sur les mandibules et les « cornes » qu'ils arborent sur la tête. Les larves ou « vers blancs », fouisseuses et aveugles, sont caractérisées par leur corps charnu courbé en forme de C. D'une mobilité souvent très réduite, elles se développent dans le sol, dans des substances végétales mortes ou vivantes, ou dans des déjections animales, contribuant ainsi à la dégradation des substances en décomposition dans la nature.

Représentés par quelque 25 000 espèces, les scarabées ont des formes variées. Parmi les plus connus, on peut citer les hannetons, les cétoines et les scarabées proprement dits, appartenant tous à la famille des Scarabéidés, et les lucanes formant la famille des Lucanidés.

Le Hanneton commun (Melolontha melolontha) est caractérisé par ses élytres bruns nettement côtelés et les grands feuillets de ses antennes. Les larves, qui ont un développement très lent (trois ou quatre ans, avec un stade larvaire par an), dévorent les racines des cultures céréalières et légumières. Le développement est si bien synchronisé que les imagos apparaissent massivement tous les trois ans (années à hannetons) au mois de mai, après avoir hiverné dans leur cellule nymphale. Les adultes se nourrissent des feuilles des hêtres, chênes et arbres fruitiers. Ils meurent une fois la reproduction accomplie. Jadis considérés comme un fléau redouté en agriculture, ils ont été combattus dans les années 1950 et 1960 au moyen d'insecticides (DDT, HCH) ; aujourd'hui ils sont devenus rares. Le plus grand des hannetons d'Europe, le hanneton foulon (Polyphylla fullo), mesure 25 à 35 millimètres de longueur. Il vit sur les sables et les dunes du littoral. C'est un ravageur des pépinières sylvicoles et il peut aussi s'attaquer aux vignobles plantés sur des sols sablonneux.

La cétoine dorée (Cetonia aurata ) est un insecte vivant en Europe et en Asie. Elle possède un corps trapu généralement vert doré métallique. La larve vit dans le bois mort où elle se développe durant un ou deux ans. L'adulte vole très activement au soleil et se repose sur les fleurs pour se nourrir, surtout sur les Ombellifères, les chardons et les rosiers. Lorsqu'il se sent menacé, il simule la mort, comportement appelé thanatose.

Cétoine dorée

Vidéo : Cétoine dorée

Comme le hanneton et le scarabée, la cétoine dorée (Cetonia aurata) est un coléoptère. La plus grande partie de sa vie se passe sous terre, sous forme de ver blanc, se nourrissant alors de racines. Plusieurs années peuvent s'écouler avant sa métamorphose, qui donnera un insecte aux... 

Crédits : kenonl/ Biosmotion

Afficher

Le scarabée rhinocéros (Oryctes nasicornis) peuple les steppes arborées et les forêts de chênes des régions chaudes d'Europe, d'Asie et d'Afrique du Nord, mais on peut aussi l'observer dans les parcs des villes et dans les scieries. Le mâle porte sur la tête une « corne » recourbée en arrière (d'où son nom) et une bosse sur le pronotum (région dorsale du premier segment thoracique). La larve est la plus grande de toutes les larves de Coléoptères d'Europe, elle mesure jusqu'à 12 centimètres de longueur à la fin de son développement qui dure deux à trois ans. Les adultes apparaissent à la fin du printemps et volent en fin de journée pour se nourrir de la sève des arbres.

Les bousiers (Geotrupes vernalis, Geotrupes stercorarius) vivent, sous forme larvaire, dans les excréments de Mammifères – à même la bouse ou dans des parties isolées et transportées sous forme de boules par les adultes – excréments dont ils se nourrissent. Ce régime alimentaire coprophage est souvent conservé à l'état adulte. Chez certaines espèces, le mâle et la femelle creusent un tube vertical sous les déjections au fond duquel l'œuf est pondu dans une petite chambre remplie de matière stercorale. En France, les bousiers sont faci [...]

Scarabée bousier

Photographie : Scarabée bousier

Le scarabée bousier (Scarabaeus laticollis) appartient à l'ordre des coléoptères. C'est un insecte coprophage qui se nourrit des excréments qu'il trouve. Le bousier rassemble des excréments, de préférence d.herbivores, dont il forme une boule qu'il roule à l'aide de ses pattes arrière.... 

Crédits : C. Hughes, Kruger National Park, Afrique du sud/ Corbis

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Cétoine dorée

Cétoine dorée
Crédits : kenonl/ Biosmotion

vidéo

Scarabée bousier

Scarabée bousier
Crédits : C. Hughes, Kruger National Park, Afrique du sud/ Corbis

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : docteur en biologie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche

Classification

Autres références

«  SCARABÉE  » est également traité dans :

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 226 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Nécrophages et coprophages »  : […] Ils ont un rôle essentiel dans le maintien de la propreté dans la nature, car ils font disparaître de la surface terrestre les cadavres et les excréments, qui, sans eux, ne manqueraient pas de s'accumuler rapidement. Parmi les Coléoptères, ce sont surtout les nécrophores (Silphidés) qui enfouissent les cadavres qu'ils utilisent pour nourrir leurs larves. Quant aux coprophages, ils appartiennent […] Lire la suite

Pour citer l’article

Santiago ARAGÓN, « SCARABÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/scarabee/