KACZOROWSKI RYSZARD (1919-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État polonais. Né le 26 novembre 1919 à Białystok, dans l'est de la Pologne, ce fils de cheminot s'engage dans le scoutisme. Après l'invasion de la Pologne par les troupes allemandes en 1939, il entre dans la clandestinité et fait partie d'un groupe de défense passive organisé par les scouts. Sa région est ensuite occupée par les Soviétiques, contre lesquels il lutte au côté de la résistance naissante. Pendant ce temps, les autorités polonaises élues avant l'occupation et le commandement suprême se réfugient en France puis, à partir de 1940, à Londres afin d'assurer la continuité de l'État polonais. Ses activités antisoviétiques sont découvertes par le N.K.V.D., l'ancêtre du K.G.B. et, le 10 mai 1941, il est condamné à mort. Toutefois, cette peine est commuée en dix années de travail forcé, et il est envoyé au goulag de la Kolyma, en Sibérie. Après l'invasion allemande de l'Union soviétique le mois suivant, il est enrôlé dans le 2e corps de l'armée polonaise de l'Ouest, dirigé par le général Wladyslaw Anders, lequel s'illustrera notamment durant la campagne d'Italie (Monte Cassino, 1944). Quand l'armée polonaise de l'Ouest, basée au Royaume-Uni, est dissoute en 1947, beaucoup d'hommes, dont Kaczorowski, restent fidèles au gouvernement en exil et ne rentrent pas en Pologne. Ce dernier suit alors des études de commerce international et travaille dans un cabinet britannique d'expertise comptable, tout en restant engagé dans le scoutisme. À partir de 1949, il est membre du Conseil national de Pologne, l'organe consultatif du gouvernement en exil, dont il devient ministre des Affaires étrangères en 1986. En juin 1989, il est nommé sixième – et dernier – président de la République de Pologne en exil. C'est en tant que tel qu'il remet les insignes de la présidence à Lech Wałeşa ; celui-ci en effet, quand il est élu président en décembre 1990, exprime le souhait de recevoir le pouvoir de ses mains, et non de celles du général Jaruzelski. Le gouvernement en exil, qui a accompli sa tâche, peut prononcer sa dissolution. Kaczorowski passe les vingt dernières années de sa vie entre sa résidence britannique et son pays natal, dont il est citoyen d'honneur de nombreuses villes. Il est mort le 10 avril 2010 dans un accident d'avion près de Smolensk (Russie) alors qu'il se rendait, avec de nombreux officiels polonais, dont le président Lech Kaczyński, aux cérémonies organisées à l'occasion du soixante-dixième anniversaire du massacre de Katyn.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KACZOROWSKI RYSZARD - (1919-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ryszard-kaczorowski/