MARCUS RUDOLPH ARTHUR (1923- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste américain d'origine canadienne né le 21 juillet 1923 à Montréal, Rudolph Arthur Marcus fait ses études de chimie à l'université McGill à Montréal, où il obtient son doctorat en 1946. Il est ensuite chercheur à Ottawa, dans un laboratoire du Conseil national de la recherche du Canada, puis, de 1949 à 1951, au département de chimie de l'université de Caroline du Nord, à Chapel Hill (États-Unis). Il occupe ensuite pendant treize ans un poste d'enseignant à l'institut polytechnique de Brooklyn (New York) puis, de 1964 à 1978, à l'université de l'Illinois, à Urbana. En 1978, il est nommé professeur de chimie à l'institut de technologie de Californie (Caltech), à Pasadena.

La principale contribution scientifique de Marcus est l'élaboration d'une théorie concernant les réactions chimiques s'effectuant par transfert d'électrons. Il a étudié les réactions dans lesquelles, durant le transfert de l'électron, il n'y a pas rupture de liaison mais seulement allongement ou compression de la liaison ; ces modifications de la géométrie des espèces (ion et/ou molécule) réagissantes peuvent être fondamentales pour le déroulement du processus. Marcus a également mis en évidence l'importance de la réorganisation des interactions des réactifs avec les molécules de solvant. Parmi les réactions par transfert d'électrons dont s'est préoccupé Marcus, il y a des processus biologiques importants, par exemple les phénomènes de photosynthèse.

Rudolph A. Marcus a obtenu le prix Nobel de chimie en 1992.

—  Georges BRAM

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sud-XI-Orsay

Classification

Pour citer l’article

Georges BRAM, « MARCUS RUDOLPH ARTHUR (1923- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolph-arthur-marcus/