ROME : CONFLIT ENTRE LE PATRICIAT ET LA PLÈBE(repères chronologiques)

— 509 Date traditionnelle de la fondation de la République ; les rois étrusques sont chassés au profit de l'oligarchie patricienne.

— 494 Première sécession de la plèbe : en se retranchant en armes sur la colline de l'Aventin, la plèbe obtient la création d'une magistrature chargée de la défense de ses intérêts, le tribunat de la plèbe.

— 451-— 450 Collège de dix magistrats – les décemvirs – chargés de doter de lois la cité : leur activité aboutit à la loi des Douze Tables qui pour la première fois codifie et publie le droit romain ; évoluant vers la tyrannie, les magistrats sont chassés du pouvoir.

— 449 Loi Valeria-Horatia qui renforce le droit des tribuns de la plèbe.

— 377-— 367 Caius Licinius et Lucius Sextius sont réélus dix années consécutives au tribunat de la plèbe.

— 375-— 370 Durant ces cinq années (selon Tite-Live, Diodore ne parlant que d'une seule), le veto des tribuns empêche toute élection de magistrat curule (solitudo magistratuum).

— 367 Lois licinio-sextiennes : la frange modérée du patriciat alliée à l'élite de la plèbe fait passer des lois qui rétablissent le consulat et l'ouvrent aux plébéiens.

— 356 La dictature s'ouvre aux plébéiens.

— 351 La censure s'ouvre aux plébéiens.

— 343 Dernier collège de consuls uniquement patriciens.

— 332 Les plébéiens ont accès à la préture.

— 300 Le grand pontificat s'ouvre aux plébéiens.

— 287 Loi hortensienne qui confère force de loi aux décisions de l'assemblée de la plèbe (plébiscite).

—  Xavier LAPRAY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « ROME : CONFLIT ENTRE LE PATRICIAT ET LA PLÈBE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-conflit-entre-le-patriciat-et-la-plebe-reperes-chronologiques/