RIVIÈRE ROGER (1936-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Longtemps considéré comme un spécialiste de la piste – il est trois fois champion du monde de poursuite (1957, 1958, 1959), améliore le record de l'heure d'Ercole Baldini (46,493 km en 1956) en couvrant 46,923 km le 18 septembre 1957, puis 47,346 km le 23 septembre 1958 –, le coureur cycliste français Roger Rivière se présente en favori au départ du Tour de France 1960. Mais, le 10 juillet, il chute dans le ravin lors de la descente du col de Perjuret. C'est l'abandon, et l'Italien Gastone Nencini remporte la Grande Boucle. Pour Roger Rivière, le drame se situe au-delà du sport : il s'est brisé la colonne vertébrale. Il s'éteint en avril 1977, victime d'un cancer.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  RIVIÈRE ROGER (1936-1977)  » est également traité dans :

NENCINI GASTONE (1930-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 152 mots

Le coureur cycliste italien Gastone Nencini remporte le Giro en 1957, avec 19 secondes d'avance sur Louison Bobet. Le début du Tour de France 1960 est marqué par la rivalité franco-française entre Roger Rivière et Henri Anglade. Mais, en ayant relégué Anglade à près d'un quart d'heure à Lorient, Roger Rivière s'est affirmé comme le leader des Tricolores. Au sortir des Pyrénées, si Gastone Nencini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastone-nencini/#i_85267

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « RIVIÈRE ROGER - (1936-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-riviere/