MILNER ROBIN (1934-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Britannique Robin Milner a été l'un des pionniers de la science informatique. Il avait reçu en 1991 le prix Turing, l'une des plus prestigieuses récompenses en informatique, pour ses contributions majeures aux fondements de ce domaine.

Né le 13 janvier 1934 à Yealmpton, dans le Devon et issu d'un milieu modeste, Arthur John Robin Gorell Milner étudie à l'Eton College, puis obtient une bourse pour intégrer le King's College de l'université de Cambridge en 1952. Toutefois, ce n'est qu'après ses deux années de service militaire – effectuées au canal de Suez, au sein du corps des ingénieurs royaux de l'armée britannique – qu'il s'installe à Cambridge en 1954. Milner y obtient sa licence de mathématique en 1957. Son premier contact avec l'informatique se fait durant l'été de 1956 sous la forme d'une brève formation à la programmation au cours de laquelle il utilise l'ordinateur EDSAC (Electronic Delay Storage Automatic Computer) de l'université. Milner part ensuite s'installer à Londres, où il occupe divers postes, enseignant notamment les mathématiques au lycée Marylebone (1959-1960), avant de devenir programmeur et de développer des compilateurs pour la société Ferranti Ltd. (qui avait produit le premier ordinateur commercial, le Ferranti Mark-I, en 1951).

En 1963, Milner quitte cette entreprise pour enseigner les mathématiques aux étudiants ingénieurs de l'université de Londres et y mener des recherches sur l'intelligence artificielle et ses applications aux bases de données. En 1968, il accepte un poste de chercheur à l'University College de Swansea (auj. Swansea university) au pays de Galles, où il travaille sur la vérification des programmes et la démonstration automatique des théorèmes mathématiques. En 1971, Milner part aux États-Unis travailler aux côtés de John McCarthy au laboratoire d'intelligence artificielle de l'université Stanford (Californie). Il y développe le système LCF (Logic for Computable Functions), l'un des premiers logiciels de preuve de programmes fondés sur des principes mathématiques rigoureux. De retour au Royaume-Uni en 1973, il intègre l'université d'Édimbourg, où il conçoit un nouveau langage de programmation, le ML (Meta Language), étendant les possibilités de LCF. Ce langage générique a été un élément fondateur d'une importante famille de langages de programmations. Milner a également jeté les bases de la programmation concurrente avec le calcul de processus CCS (Calculus of Communicating Systems) puis avec le pi-calcul, formalismes essentiels pour la conception des systèmes de communication mobiles. En 1995, Milner revient à Cambridge et prend la direction du laboratoire informatique, qu'il occupera jusqu'à la fin de sa carrière, en 2001. Robin Milner décède le 20 mars 2010 à Cambridge.

Robin Milner a été élu membre de la Royal Society et de la British Computer Society en 1988, de la Royal Society d'Édimbourg en 1993, de l'Association of Computing Machinery (ACM) en 1994, de l'Académie des sciences française en 2005 et de la National Academy of Engineering, aux États-Unis, en 2008. Outre le prix Turing, décerné par l'ACM, il a reçu la Royal Gold Medal de la Royal Society d'Édimbourg en 2004 et un prix de l'Association européenne d'informatique théorique l'année suivante pour l'ensemble de sa brillante carrière.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MILNER ROBIN - (1934-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/robin-milner/