PIRES ROBERT (1973-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le footballeur français Robert Pires, né à Reims, attaquant, évolue à Metz de 1992 à 1998 avant de rejoindre l'Olympique de Marseille. Il fait ses débuts en équipe de France le 31 août 1996 face au Mexique. Aimé Jacquet le retient parmi les vingt-deux joueurs appelés à disputer la Coupe du monde 1998. Mais Robert Pires manque encore d'autorité et réalise des prestations en demi-teinte, notamment lorsqu'il doit remplacer Zinédine Zidane, suspendu, face au Danemark et au Paraguay.

Lors de l'Euro 2000, il est l'un des jokers de Roger Lemerre, qui le fait entrer sur le terrain en fin de rencontre, lorsque les Tricolores se trouvent en difficulté. C'est ainsi que Robert Pires adresse la passe décisive à David Trezeguet, lui aussi entré en cours de match, qui inscrit le but en or en finale face à l'Italie (2-1). Robert Pires réussit donc, avec ses camarades, le premier doublé Coupe du monde-Championnat d'Europe de l'histoire. À la fin de la saison 2000, il quitte l'Olympique de Marseille pour Arsenal, afin de donner une nouvelle impulsion à sa carrière.

Sous les couleurs d'Arsenal, Robert Pires donne la pleine mesure de son talent. En 2002, il réalise le doublé Coupe-Championnat d'Angleterre. Malheureusement, victime d'une blessure, il doit renoncer à participer à la Coupe du monde. En 2003, il remporte la Cup. En 2004, il est champion d’Angleterre. En 2005, il s’adjuge de nouveau la Cup avec Arsenal. En 2006, il quitte le club londonien pour rejoindre la formation espagnole de Villareal. En novembre 2010, Robert Pires retourne en Angleterre et signe un contrat avec le club d’Aston Villa. Après un bref passage par Birmingham, il tente l’aventure du football en Inde en 2012.

Robert Pires a porté soixante-dix-neuf fois le maillot de l’équipe de France, pour laquelle il a inscrit quatorze buts.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PIRES ROBERT (1973-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-pires/