MORANE ROBERT (1886-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aviateur, ingénieur et constructeur français.

Né le 10 mars 1886, le pionnier Robert Morane se passionne en fait autant pour l'automobile, participant à des courses, que pour l'aviation. Il obtient son brevet de pilote-aviateur, parmi les premiers, en 1910. Mais sa stimulation vient essentiellement de son frère Léon, pilote de talent, breveté sous le no 54 le 19 avril 1910. Si Robert brille d'abord sur les circuits automobiles, Léon se révèle être un compétiteur redoutable dans les meetings aériens. Lors de la Semaine de Champagne, à Reims, il est le premier pilote à dépasser la barrière des 100 km/h – il vole exactement à 106 km/h –, pulvérisant ainsi le record que détenait Hubert Latham (1883-1912) avec 77 km/h. Peu après, à Bordeaux, il améliore le record d'altitude en atteignant 2 680 mètres.

Mais les deux frères connaissent aussi des coups durs : le 5 octobre 1910, alors qu'ils tentent une liaison entre Paris et Clermont-Ferrand, dans le cadre du grand prix Michelin, leur Blériot s'écrase, commandes bloquées, non loin de Bonneuil-sur-Marne, dans la banlieue sud de Paris. Quoique sérieusement blessés, ils ne restent pas longtemps inactifs. L'année suivante, Robert, Léon et Raymond Saulnier, autre grand nom de l'aéronautique française, fondent à Villacoublay la Société des aéroplanes Morane-Saulnier, qui fournira de nombreux appareils, notamment des bombardiers, aux Alliés pendant la Première Guerre mondiale. Mais la grippe espagnole emporte Léon, le 19 octobre 1918. Robert s'investit alors complètement dans leur firme, qui se développe surtout au cours des années 1930, et apporte également sa contribution dans le domaine du transport aérien en créant une compagnie qui deviendra Air Union avant de se fondre dans Air France.

Robert Morane meurt le 28 août 1968 à Paris.

—  Bernard MARCK

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « MORANE ROBERT - (1886-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-morane/