HART ROBERT (1835-1911)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fonctionnaire consulaire britannique en Chine dès 1854, Hart devient en 1859 inspecteur des douanes à Canton. Quatre ans plus tard, il est nommé à la direction du Bureau des douanes maritimes de l'Empire, organisées par les nations occidentales pour percevoir les droits dus à la cour impériale chinoise sur les importations étrangères.

Hart va faire de ce bureau un département qui, en 1895, comptera plus de sept cents Occidentaux, Britanniques en majorité, et trois mille cinq cents Chinois, le montant des redevances perçues passant de 8 millions de taels en 1859 à 27 millions en 1895. Les employés de Hart ne se contentent pas de percevoir les droits de douane, ils établissent des cartes des côtes chinoises, aménagent les règlements portuaires et améliorent l'équipement des ports et des voies d'eau côtières et intérieures. En 1896, le département met sur pied le premier service postal moderne en Chine.

Si Hart ménagea les intérêts britanniques, il défendit néanmoins loyalement ceux de la cour impériale chinoise. Il se retira en Angleterre en 1908, lorsque la direction des douanes fut confiée à des fonctionnaires chinois.

—  Jean-Christian COPPIETERS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HART ROBERT (1835-1911)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Ouverture forcée aux nations occidentales »  : […] Depuis la fin des guerres napoléoniennes, le renouveau des activités commerciales européennes en Extrême-Orient (Singapour est fondée en 1819) se traduisait par une pression constante en direction de la Chine. Les firmes étrangères acheteuses de thé et de soie supportaient avec impatience les restrictions imposées au xviii e  siècle par le gouvernement mandchou. Seul Canton était ouvert aux march […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Christian COPPIETERS, « HART ROBERT - (1835-1911) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-hart/