LEVI-MONTALCINI RITA (1909-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rita Levi-Montalcini est une médecin neurologue à la double nationalité italienne et américaine. Elle a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1986, conjointement au biochimiste Stanley Cohen, avec qui elle a longuement travaillé, pour la découverte d'une molécule qui stimule et module la croissance des neurones.

Rita Levi-Montalcini

Photographie : Rita Levi-Montalcini

Médecin et biologiste italienne, Rita Levi-Montalcini (1909-2012) reçoit le prix Nobel de physiologie et médecine en 1986 pour la découverte du « facteur de croissance du tissu nerveux » (nerve-growth factor), une molécule essentielle pour le développement du tissu nerveux. Elle est... 

Crédits : Frédéric Reglain/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Rita Levi-Montalcini est née le 22 avril 1909 à Turin. Après des études de médecine à l'université de cette même ville, inspirée par le travail de Viktor Hamburger, elle entame des recherches sur les effets exercés par les tissus périphériques sur la croissance des cellules nerveuses. Son travail est ralenti par les lois antijuives du régime mussolinien de 1938, qui lui interdisent d’exercer, mais elle le poursuit cependant dans le laboratoire de fortune qu'elle installe chez elle. Contrainte de se cacher à Florence au cours de l'occupation allemande (1943-1945), elle rejoint les troupes alliées et devient médecin auprès de ces dernières en 1944. Elle reprend ses recherches à Turin après la guerre. En 1947, elle accepte un poste à l'université Washington, à Saint Louis (Missouri), dans le laboratoire de l’embryologiste Viktor Hamburger, qui étudie la croissance du tissu nerveux chez les embryons de poulet.

autre :

 

Crédits :

Afficher

En 1948, l'équipe de Viktor Hamburger découvre une tumeur de la souris qui stimule la croissance des neurones lorsqu'elle est implantée dans des embryons de poulet. Rita Levi-Montalcini et Viktor Hamburger relient cet effet à la sécrétion d'une molécule par ces tumeurs, qu'ils nomment « facteur de croissance des cellules nerveuses » (NGF, pour nerve-growth factor). Rita Levi-Montalcini démontre ensuite que ces tumeurs entraînent une croissance similaire des cellules du tissu nerveux mises en culture et ainsi maintenues en vie en laboratoire. Stanley Cohen, qui l'avait rejointe à l'université Washington, isole le NGF de la tumeur. Celui-ci est le premier représentant d'une longue série de facteurs de croissance qui seront identifiés chez les animaux et qui permettent la multiplication contrôlée de nom [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Autres références

«  LEVI-MONTALCINI RITA (1909-2012)  » est également traité dans :

COHEN STANLEY (1922-2020)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Le biologiste américain Stanley Cohen a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1986 (conjointement à Rita Levi-Montalcini), pour ses travaux sur des substances produites par l'organisme qui influencent le développement de la peau et du tissu nerveux. Stanley Cohen est né le 17 novembre 1922 à New York, dans le district de Brooklyn. Il étudie au collège de Brooklyn, au collège Oberlin et […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « LEVI-MONTALCINI RITA - (1909-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rita-levi-montalcini/