RESPIRATION ARTIFICIELLE, Ricardo PigliaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un roman philosophique foisonnant

Dans ce livre qui cultive volontiers le paradoxe et qui passe du roman épistolaire au dialogue rapporté, de la parodie au journal intime, de l'érudition littéraire à une réflexion, aux limites de l'essai, sur l'exil – cette « longue insomnie » –, sur la mémoire, l'utopie et l'écriture de l'histoire, les personnages s'interrogent constamment sur l'éventualité d'une coïncidence entre l'ordre du récit et celui de la vie, sur « l'étrange connexion entre les livres et la réalité ». Tardewski suggère qu'en 1910 Hitler et Kafka se seraient rencontrés dans un café littéraire qu'ils fréquentaient tous les deux à Prague. Dans ces conditions, les récits de Kafka ne sont-ils pas une mise en fiction précoce des théories du futur Führer ? Ce roman labyrinthique, frappé d'« avidité digressive », où les discours semblent devoir s'emboîter à l'infini, tente de jeter quelque lumière, tamisée par le spectre de la censure, sur ces « périodes obscures où les hommes semblent avoir besoin d'air artificiel pour pouvoir survivre ».

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Claude FELL, « RESPIRATION ARTIFICIELLE, Ricardo Piglia - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-artificielle/