LOURAU RENÉ (1933-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociologue. D'abord professeur de français dans le secondaire, René Lourau mit en œuvre une pédagogie non directive, les principes de l'autogestion et des méthodes qu'il conceptualisa parallèlement au sein du Groupe de pédagogie institutionnelle dont il fut, en 1964, un des fondateurs, et dans le cadre de l'analyse institutionnelle à laquelle sont associés les noms de Georges Lapassade et de Félix Guattari. Appelé à l'université de Nanterre où Daniel Cohn-Bendit devait être son étudiant, par Henri Lefebvre, comme assistant de sociologie, il y soutint sa thèse d'État, L'Analyse institutionnelle (1969). Enseignant au Centre universitaire de Vincennes (1974-1999), il mit au point la socioanalyse, définie comme méthode d'analyse institutionnelle en situation d'intervention. L'enseignement comme les publications – une vingtaine d'ouvrages qui vont de L'Instituant contre l'institué (1968) à Implication/Transduction (1997) – de ce sociologue non conformiste eurent un grand rayonnement en France, dans les sciences de l'éducation, et à l'étranger.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LOURAU RENÉ (1933-2000)  » est également traité dans :

LAPASSADE GEORGES (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Remi HESS
  •  • 1 372 mots

Comme d'autres sociologues français – Gérard Althabe, Pierre Bourdieu, Henri Lefebvre, René Lourau – Georges Lapassade est originaire du Béarn. Né le 10 mai 1924 à Arbus, il gardera, sa vie durant, l'accent de son pays. Il passe une enfance agitée qu'il raconte dans L'Autobiographe (1980). Il fréquente le mouvement des Auberges de jeunesse. Musicien, il joue du piano, de la guitare, de l'accordé […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LOURAU RENÉ - (1933-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-lourau/