ANALYSE INSTITUTIONNELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La spécificité de l'analyse institutionnelle pour approcher la réalité d'une institution, c'est d'avoir donné de celle-ci une définition dialectique et surtout d'en avoir proposé une analyse fondée sur l'intervention. L'analyse institutionnelle est donc à la fois une théorie et une pratique de l'institution qui prend sa place dans les courants de la recherche-action (action-research — R. Hess, La Sociologie d'intervention, 1981).

Elle est née en France vers 1943 sur le terrain de la psychiatrie, lorsque F. Tosquelles créa à Saint-Alban (Lozère) la thérapeutique institutionnelle pour lever les freins bureaucratiques qui pèsent sur les hôpitaux psychiatriques. Il fut relayé par Jean Oury et Félix Guattari à la clinique de La Borde à Cour-Cheverny, près de Blois, dans les années cinquante (J. Oury, Psychiatrie et psychothérapie institutionnelle, 1976 ; F. Guattari, Psychanalyse et transversalité, 1973). Cette expérience s'est située dès le départ au carrefour de la psychanalyse, de la psychosociologie et de la politique.

Entre 1958 et 1963, un courant pédagogique — s'appuyant sur les premières recherches institutionnalistes — émerge du mouvement Freinet sous l'impulsion de R. Fonvieille et Fernand Oury. Alors que ce dernier est plus influencé par la psychanalyse (F. Oury et A. Vasquez, Vers une pédagogie institutionnelle, 1967), R. Fonvieille et les membres du Groupe de pédagogie institutionnelle s'inscrivent dans une perspective plus politique et autogestionnaire (M. Lobrot, La Pédagogie institutionnelle, 1966 ; G. Lapassade, L'Autogestion pédagogique, 1971 ; R. Lourau, Analyse institutionnelle et pédagogie, 1971).

Entre 1964 et 1968, G. Lapassade et R. Lourau transposent le modèle institutionnaliste dans le domaine de l'intervention psychosociologique et sociologique. Se crée alors la socianalyse institutionnelle, forme de l'analyse institutionnelle qui se fonde sur l'interventi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres et sciences humaines, maître de conférences à l'université de Paris-VIII

Classification


Autres références

«  ANALYSE INSTITUTIONNELLE  » est également traité dans :

GUATTARI FÉLIX (1930-1992)

  • Écrit par 
  • Yannick OURY-PULLIERO
  •  • 1 225 mots
  •  • 1 média

Né le 30 mars 1930, à Villeneuve-les-Sablons (Oise), Félix Guattari passa son enfance et son adolescence dans une proche banlieue ouvrière de Paris, à La Garenne. Les bouleversements considérables de cette période ont marqué profondément son existence : lui-même faisait très souvent référence à ce qu'il avait baptisé le « complexe de 1936 ». Indirectement touché — vu son jeune âge — par l'éclateme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-guattari/#i_88479

LAPASSADE GEORGES (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Remi HESS
  •  • 1 372 mots

Comme d'autres sociologues français – Gérard Althabe, Pierre Bourdieu, Henri Lefebvre, René Lourau – Georges Lapassade est originaire du Béarn. Né le 10 mai 1924 à Arbus, il gardera, sa vie durant, l'accent de son pays. Il passe une enfance agitée qu'il raconte dans L'Autobiographe (1980). Il fréquente le mouvement des Auberges de jeunesse. Musicien, il joue du piano, de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lapassade/#i_88479

LOURAU RENÉ (1933-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 193 mots

Sociologue. D'abord professeur de français dans le secondaire, René Lourau mit en œuvre une pédagogie non directive, les principes de l'autogestion et des méthodes qu'il conceptualisa parallèlement au sein du Groupe de pédagogie institutionnelle dont il fut, en 1964, un des fondateurs, et dans le cadre de l'analyse institutionnelle à laquelle sont associés les noms de Georges Lapassade et de Fél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-lourau/#i_88479

OURY JEAN (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 968 mots

Figure majeure de la psychothérapie institutionnelle, Jean Oury ne cessait de rappeler qu’il ne savait pas ce qu’était cette thérapie, sinon la « trace d’un “mouvement” qui, pour rester vivant, doit toujours se jouer et se rejouer dans une dialectique concrète ». Jean Oury naît le 5 mars 1924 à Paris. Son père était ouvrier polisseur chez Hispano-Suiza. Il passe son enfance à La Garenne-Colombes o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-oury/#i_88479

Pour citer l’article

Rémi HEISS, « ANALYSE INSTITUTIONNELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-institutionnelle/