RÉDEMPTORISTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membres de la congrégation religieuse du Très-Saint-Rédempteur, fondée, le 9 novembre 1732, à Scala, près d'Amalfi, par saint Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787), pour la prédication de missions populaires. Alphonse se réclamait d'un groupe déjà existant — les prêtres du Très-Saint-Sauveur — dirigé depuis l'origine par Tommaso Falcoia, évêque de Castellamare. La congrégation d'Alphonse de Liguori prit corps en 1743, par sa propre élection comme supérieur majeur à vie et par le fait que les membres de la société prononcèrent désormais les trois vœux classiques de religion, auxquels s'ajoutèrent ceux de persévérance dans la congrégation, de renonciation aux dignités ecclésiastiques et de prédication aux infidèles. Les règles et statuts furent approuvés par Benoît XIV le 25 février 1749.

L'expansion de la congrégation fut entravée par le sectarisme du roi de Naples, qui prohibait toute fondation nouvelle, ne tolérait aucune possession collective de biens et ne reconnaissait les missionnaires que comme prêtres séculiers dépendant immédiatement de l'évêque local (décret royal du 9 nov. 1752). En attendant que pût être contourné cet obstacle, quelques maisons furent ouvertes entre 1755 et 1777 dans les États pontificaux. Mais la situation s'aggrava lorsque Ferdinand IV, en 1780, permit enfin l'existence légale de la congrégation moyennant un règlement qui infirmait les éléments essentiels de la règle. Cela provoqua la scission de la congrégation en deux branches, scission sanctionnée par un décret du Saint-Siège du 22 septembre 1780.

En 1790, trois ans après la mort de saint Alphonse, les pères du royaume de Naples obtinrent du pouvoir l'autorisation de reprendre la règle approuvée par Benoît XIV. La scission prit fin en 1793, lors d'un chapitre général spécialement autorisé par Pie VI à cet effet.

L'expansion de la congrégation hors d'Italie est due tout spécialement à saint Clément Marie Hofbauer (1751-1820), vicaire général transalpin. Dès 1787, il implantait celle-ci à Varsovie ; et, en une quinzaine d'années, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RÉDEMPTORISTES  » est également traité dans :

ALPHONSE-MARIE DE LIGUORI saint (1696-1787)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 190 mots

Auteur spirituel et évêque italien, Alphonse-Marie de Liguori fonda la congrégation du Très-Saint-Rédempteur (Rédemptoristes). Il eut une vie d'infatigable écrivain, de fondateur et de pasteur, dans le contexte du jansénisme italien et de l'incrédulité philosophique du siècle des Lumières. Nourri des spirituels jésuites dont il recommande la lecture (Rodriguez, Saint-Jure, Nepveu), Liguori se cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-marie-de-liguori/#i_49534

Pour citer l’article

André DUVAL, « RÉDEMPTORISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/redemptoristes/