RATON LAVEUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit carnivore à face de renard, caractérisé par son masque noir et sa longue queue annelée, vivant dans les zones boisées d'Amérique (du Canada au Nicaragua), à proximité de l'eau. Il a été introduit en Asie et en Europe (principalement en Allemagne) où certaines populations vivent à l'état sauvage. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Fissipèdes ; Famille : Procyonidés.

Le raton laveur (Procyon lotor), qui doit son nom à l'habitude de laver ses aliments, possède un corps trapu, une tête triangulaire munie d'un museau pointu et surmontée de petites oreilles rondes et dressées. Ses pattes antérieures sont grêles et terminées par cinq longs doigts munis de griffes acérées qui lui permettent de saisir rapidement sa nourriture dans l'eau. Son épais pelage est de couleur gris foncé chez le raton laveur d'Amérique du Nord et plus jaune chez le raton crabier (Procyon cancrivorus) d'Amérique du Sud.

Il mesure de 50 à 70 centimètres de longueur (queue, 20 à 30 cm, non comprise) et pèse entre 5 à 15 kilogrammes suivant la saison et le sexe (le mâle étant le plus lourd). Son espérance de vie est de dix à douze ans.

Solitaires, crépusculaires et nocturnes, les ratons laveurs sont agiles, bons nageurs et bons grimpeurs. Ils se nourrissent principalement d'animaux aquatiques (grenouilles, poissons, écrevisses), qu'ils repèrent en tâtonnant dans l'eau avec leurs pattes antérieures très mobiles et très sensibles, mais aussi de petits rongeurs, d'oiseaux, de mollusques, d'œufs de tortue, de fruits et de graines. Ils se réfugient dans les creux des arbres, dans des terriers peu profonds qu'ils creusent eux-mêmes, sous des tas de bois ou encore dans les granges. Les périodes de grand froid obligent les ratons laveurs à rester dans leur gîte et à ralentir leurs activités. Durant ces périodes, des regroupements occasionnels ont été constatés, des terriers pouvant contenir une dizaine de sujets.

Les accouplements ont lieu en janvier et février. Après une gestation d'environ deux mois, trois à six jeunes naissent. Élevés uniquement par la mère, ils seront allaités pendant deux mois et deviendront autonomes vers l'âge de six mois.

Vecteurs potentiels de la rage, les ratons laveurs ne craignent pas l'homme avec lequel ils cohabitent parfois dans les villes. Ils sont encore chassés pour leur fourrure qui, en France, est commercialisée sous le nom impropre de marmotte.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « RATON LAVEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raton-laveur/