RADIOHEAD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le groupe de rock anglais Radiohead s'est imposé, depuis les années 1990, comme une des influences majeures de la scène rock internationale. En perpétuelle recherche musicale, il transgresse les frontières du rock, emprunte à l'électro, au jazz ou aux musiques expérimentales pour offrir une musique puissante et tourmentée.

Radiohead

Radiohead

Photographie

Depuis la sortie de leur album OK Computer en 1997, les concerts de Radiohead sont des événements incontournables de la scène pop rock. Le chanteur Thom Yorke y affiche une énergie désespérée soutenue par une musique et une scénographie captivantes. Les Britanniques se produisent ici le... 

Crédits : Gary Miller/ Getty Images

Afficher

Formé sous le nom de On A Friday à la fin des années 1980 à l'école Abingdon, dans le comté d'Oxford, le groupe réunit à l'origine quatre jeunes étudiants issus de familles de la classe moyenne : Thom Yorke (voix et guitare, né en 1968), Colin Greenwood (basse, né en 1969), Ed O'Brien (guitare, né en 1968), Phil Selway (batterie, né en 1967). Ils seront rapidement rejoints par Jonny Greenwood (guitare et clavier, né en 1971).

Fortement influencé par les groupes américains comme REM, Pixies ou encore Nirvana, le groupe se produit à ses débuts dans les pubs. Après avoir terminé leurs études supérieures, ses membres signent chez EMI-Parlophone en 1992 sous le nom de Radiohead, en référence à une chanson des Talking Heads. Leur premier single, « Creep » – sorte d'hymne paradoxal au mal-être existentiel et au dégoût de soi – les révèle sur la scène internationale et leur permet de sortir leur premier album, Pablo Honey (1993). La réputation du groupe naît alors, notamment au cours de concerts où Thom Yorke, à l'apparence fragile et taciturne, affiche une énergie désespérée.

Leur deuxième opus, The Bends, sort en 1995 et assoit leur renommée. Évoquant un sentiment d'aliénation puissant sur fond de spleen parfois rageur, il se compose de morceaux de rock entraînants, comme « Bones », qui alternent savamment avec des ballades lyriques et mélancoliques telle « High and Dry ». Fort du succès de The Bends que Radiohead défend dans le monde entier, notamment en première partie de REM, le groupe n’est plus contraint par son label EMI de travailler avec un producteur extérieur. Lors de l'enregistrement de son troisième album, il commence sa collaboration avec le producteur Nigel Godrich, souvent considéré comme le sixième membre du groupe. Porté aux nues par la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Barney HOSKYNS, « RADIOHEAD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiohead/