Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PREMIERS JEUX OLYMPIQUES

Stade d'Olympie, Grèce

Stade d'Olympie, Grèce

Les modernes appellent jeux Olympiques les concours sportifs qui se déroulaient tous les quatre ans en l'honneur de Zeus dans son sanctuaire d'Olympie. Fondé selon la légende par Héraclès, ce concours ne consista d'abord qu'en une course d'un stade (192 m), mais les épreuves ne cessèrent de se diversifier et l'on distingua bientôt entre athlètes juniors et seniors. Une victoire à Olympie assurait à un athlète une gloire qui rejaillissait sur sa cité : au ve siècle, les odes de Pindare et les statues en bronze de Polyclète ont immortalisé leurs exploits. Dans une civilisation qui ne parvint jamais à surmonter durablement le cadre étroit de la cité, ces fêtes où l'on pouvait venir de tout le monde grec grâce à une trêve générale, ont été une des très rares institutions panhelléniques où se retrouvait l'élite de la Grèce. Rien d'étonnant donc à ce que ces concours prestigieux aient fourni aux Grecs leur cadre chronologique commun : depuis — 776 jusqu'à l'interdiction des concours au ve siècle de notre ère, c'est en olympiades qu'ils mesurèrent le temps.

— Bernard HOLTZMANN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Stade d'Olympie, Grèce

Stade d'Olympie, Grèce

Voir aussi