PORC-ÉPIC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme désignant un gros rongeur caractérisé par de longs piquants. On distingue deux types de porcs-épics, très différents, n'appartenant pas à la même famille et vivant dans des régions très distinctes : le porc-épic de l'Ancien Monde et le porc-épic du Nouveau Monde.

– Porc-épic de l'Ancien Monde

Essentiellement terrestres, les porcs-épics de l'Ancien Monde peuplent les forêts, les steppes et les déserts d'Afrique ou d'Asie ainsi que le sud de l'Italie où ils ont été introduits au Moyen Âge. Classe : Mammifères ; ordre : Rongeurs ; famille : Hystricidés.

On distingue deux formes : les Hystricinés et les Athérures. Les Hystricinés possèdent un corps très massif, rond et une tête très large. Leur courte queue est entourée d'épines qui sont armées à leur extrémité de capsules creuses (appelées sonnettes) grâce auxquelles les porcs-épics peuvent produire une sorte de tintement en cas d'alerte. Ils portent une crinière sur le cou et le dessus du dos ; leurs flancs sont couverts de piquants (poils modifiés) noirs et blancs, pouvant atteindre 50 centimètres de longueur. Les Athérures, moins connus, ont quant à eux un corps allongé, de courtes pattes, une longue queue terminée par une touffe de poils raides et creux qui peuvent eux aussi produire un cliquetis en cas de danger.

La taille et le poids de ces porcs-épics varient de 40 centimètres et 2,5 kilogrammes chez les Athérures jusqu'à 70 centimètres et 30 kilogrammes chez les Hystricinés. Leur espérance de vie est de l'ordre de quinze ans en moyenne pour les plus gros.

Ils se nourrissent de baies, de racines et de bulbes ainsi que de pommes de terre ou de maïs quand ils envahissent les cultures. Ils rongent aussi beaucoup d'os de cadavres, ce qui leur apporte des sels minéraux.

Ils vivent pour la plupart en petits groupes familiaux (de six à huit individus). Nocturnes et fouisseurs, ils se réfugient le jour dans de profonds terriers.

Les femelles peuvent avoir jusqu'à trois portées par an. L'accouplement est délicat et précédé d'une longue parade. Après un temps de gestation de trois [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PORC-ÉPIC  » est également traité dans :

RONGEURS ET LAGOMORPHES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 2 880 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les Hystricomorphes »  : […] Le sous-ordre des Hystricomorphes compte cinq familles d'allure très différente. Les Hystricoidea comprennent essentiellement les porcs-épics de l'Ancien Monde ; leurs piquants (poils hypertrophiés) réalisent un sérieux moyen de défense. Les Erythizontoidea sont les porcs-épics américains : le coendou, arboricole, possède une queue prenante. Le représe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rongeurs-et-lagomorphes/#i_40991

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « PORC-ÉPIC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/porc-epic/