PIPA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pipa (p'ip'a en transcription anglo-saxonne Wade) est un luth chinois à manche court qui joue un rôle important dans l'orchestre de l'opéra chinois et comme instrument soliste. Originaire de l'ouest de l'Asie, il est connu en Chine dès le iie siècle après J.-C. Il possède une caisse de résonance piriforme peu profonde, une table en bois et, parfois, deux ouïes en forme de croissants. Le manche comporte quatre frettes de forme convexe ; de six à treize frettes sont placées sur la table d'harmonie. Les quatre cordes, en soie, sont fixées d'un côté sur la table par des attaches, de l'autre à des chevilles coniques disposées sur les côtés du chevillier, qui est recourbé en arrière. On utilisait autrefois un plectre, mais les cordes sont aujourd'hui pincées à main nue et l'instrument se tient verticalement, posé sur les cuisses de l'exécutant. L'accord le plus communément utilisé (hauteur relative) est do2-fa2-sol2-do3 (la note la plus aiguë se situe aux alentours du do médian).

Il existe plusieurs sortes de pipa en Chine et on trouve des instruments qui lui sont étroitement apparentés au Vietnam et en Corée. Le pipa est arrivé au Japon dès le viiie siècle après J.-C. Il existe plusieurs types de la forme japonaise de l'instrument, appelée biwa. Le biwa, qui ne comporte que quatre frettes, joue un rôle important dans l'accompagnement des récits héroïques et dans la musique de cour.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PIPA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pipa/