NORD PIERRE (1900-1985)

Non sans logique, le romancier Pierre Nord avait pris pour pseudonyme son département de naissance ; né le 15 avril 1900 au Cateau-Cambrésis, près de Cambrai, il s'appelait en réalité André Brouillard.

Après des études à Saint-Cyr et diverses campagnes militaires, le capitaine Brouillard fut promu au service des renseignements de la 9e armée (le célèbre deuxième bureau). Fait prisonnier par les Allemands en 1940, il s'évada presque aussitôt et devint l'un des chefs de la Résistance dans le fameux réseau Éleuthère.

Pierre Nord quitte l'armée en 1946 avec le grade de colonel. Il se consacrera entièrement à une carrière littéraire entamée en 1936 (avec Double Crime sur la ligne Maginot, porté à l'écran par Félix Gandéra en 1937, que suit Terre d'angoisse, grand prix du roman d'aventures en 1937). Son œuvre atteindra plus de quatre-vingts volumes. Pierre Nord peut être considéré comme l'un des pères du roman d'espionnage. Il a su étayer ses intrigues d'une solide documentation et prendre pour sujets des événements authentiques. C'est cette même formule qui sera reprise et « rajeunie » par Jean Bruce, puis Gérard de Villiers, qui la pimenteront d'érotisme, de violence et y introduiront le super-héros que Pierre Nord avait soigneusement évité.

Pourtant, c'est dans le registre policier que Pierre Nord devait connaître ses plus spectaculaires réussites. Son Double Crime sur la ligne Maginot constitue une habile variante au traditionnel problème du local clos, et Qui est le policier ? (1953) propose un renouvellement ingénieux de la sempiternelle énigme : « Qui est le coupable ? » L'œuvre abondante de Pierre Nord comprend également des essais politiques (L'Eurafrique, notre dernière chance, 1955), des biographies (Charles de Foucauld, Français d'Afrique, 1957) et des récits vécus, parmi lesquels le cycle Mes camarades sont morts (1947-1950), dont les deux premiers volumes obtinrent le prix Vérité.

Pierre Nord dirigea chez Fayard la collection L'Aventure criminelle, qui publia près de deux cents romans entre 1956 et 1966. Il avait lui-même cessé de publier en 1971, pour se consacrer à la rédaction de ses Mémoires.

—  Michel LEBRUN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel LEBRUN, « NORD PIERRE - (1900-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-nord/