BONTEMPS PIERRE (1507 env.-apr. 1563)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur français mentionné dans les comptes des Bâtiments royaux à partir de 1536. Pierre Bontemps travaille alors à Fontainebleau et se forme au contact des œuvres antiques apportées par Primatice. Il exécute une fonte du Laocoon et une autre de L'Apollon du Belvédère. En 1548, il fait partie de l'équipe de sculpteurs que dirige Philibert Delorme pour le tombeau de François Ier, basilique de Saint-Denis. Les gisants du roi et de la reine Claude sont le résultat de sa collaboration avec François Marchand. De 1549 à 1551, il taille seul les statues orantes du dauphin François et de Charles d'Orléans. Il est entièrement responsable des bas-reliefs du soubassement qui représentent avec une précision remarquable les batailles qui ont eu lieu sous le règne de François Ier. On le retrouve en 1556 à Fontainebleau, où il donne pour la cheminée de la chambre du roi un bas-relief des Quatre Saisons. Il exécute ensuite, pour le couvent des Hautes-Bruyères, le monument en marbre destiné à contenir le cœur de François Ier. L'urne est décorée de bas-reliefs allégoriques à la gloire des arts et des sciences, qui ont repris, grâce au souverain, une place importante dans le royaume. On lui doit encore la statue funéraire de Charles de Maigny (Louvre) et le tombeau de Guillaume du Bellay à la cathédrale du Mans. L'art gracieux et délicat de Bontemps est tout imprégné d'esprit italien, mais tempéré par le souci de la précision dans l'agencement du décor et par le pittoresque des costumes.

—  Renée PLOUIN

Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification

Pour citer l’article

Renée PLOUIN, « BONTEMPS PIERRE (1507 env.-apr. 1563) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-bontemps/