PIE BAVARDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Corvidé noir et blanc à longue queue, abondant près des villes et dans les parcs urbains d'Europe, d'Asie, d'Amérique du Nord et du nord-ouest de l'Afrique. Classe : Oiseaux ; ordre : Passériformes ; famille : Corvidés.

La pie bavarde (Pica pica) tient son nom de son « jacassement » peu mélodieux. Sa réputation de voleuse – objet notamment de l'opéra de Rossini, La Gazza ladra (La Pie voleuse) – vient de son attirance pour les objets brillants qu'elle transporte dans son nid. Elle appartient, tout comme les corbeaux, à la famille des Corvidés. Mesurant jusqu'à 50 centimètres de longueur (dont 20 cm pour sa queue), elle peut peser 250 grammes. Son plumage est noir aux reflets bleus ou vert métallique, à l'exception de ses flancs et de son ventre qui sont blancs. Son régime alimentaire varie suivant les saisons : au printemps, elle est plutôt insectivore (larves, insectes, vers, escargots), ne dédaignant pas toutefois les œufs ou les oisillons ; le reste de l'année, elle devient essentiellement frugivore et granivore. Elle cherche sa nourriture au sol, sautillant la queue relevée en guise de balancier, dans les champs cultivés, les allées bordées d'arbres et les jardins des villes à la périphérie desquelles elle abonde. Il lui arrive, tout comme le geai des chênes, de cacher des aliments dans un trou creusé dans le sol et soigneusement rebouché.

En dehors de la période de reproduction, la pie vit en groupes, formant de grands dortoirs. Dès le mois de janvier, les couples s'isolent et commencent la construction d'un gros nid, à la cime d'un arbre : garni de terre et de brindilles, il est parfois recouvert d'un dôme qui protégera les oisillons contre les prédateurs et les intempéries. En avril, de cinq à sept œufs sont pondus ; la femelle les couve pendant environ dix-huit jours, alimentée par le mâle. Le mâle et la femelle nourrissent leur nichée pendant vingt-deux à vingt-quatre jours, puis les jeunes quittent le nid mais restent à proximité encore une dizaine de jours.

Une douzaine de sous-espèces sont réparties en Europe, en Asie, en Afrique du Nord et dans l'ouest de l'Amérique du Nord. Sédentaire, la pie est commune en France mais ne se rencontre pas en Corse. Provoquant quelques dégâts dans les cultures et pillant les nids de nombreuses espèces d'oiseaux, elle peut, dans certains départements, être enregistrée sur la liste des animaux nuisibles.

—  Emmanuelle GOIX

Écrit par :

  • : chargée de la valorisation scientifique du département des jardins botaniques et zoologiques du Muséum national d'histoire naturelle

Classification

Pour citer l’article

Emmanuelle GOIX, « PIE BAVARDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pie-bavarde/