PHILOPŒMEN (253-182 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Grec originaire de Mégapolis, qui devint stratège de la ligue achéenne (~ 207-208) et fut souvent réélu à cette haute fonction. C'est à ce titre en particulier que Philopoimen (ou Philopœmen) lutta contre le tyran de Sparte, Nabis. Il le vainquit une première fois en ~ 202, une seconde fois en ~ 193 et, après l'assassinat de Nabis en ~ 192, il incorpora Sparte à la ligue achéenne. Quelques années plus tard, les Spartiates s'étant révoltés, il réforma la constitution spartiate et supprima toutes les réformes de Nabis. Cette intervention brutale dans les affaires spartiates allait creuser le fossé entre la ligue Achéenne et les Romains. La révolte de Messène fut fatale à Philopœmen. Il fut capturé par ses ennemis et condamné à mort en ~ 182. Bien qu'aux dires de Plutarque les Romains aient vu en lui « le dernier des Grecs », il semble avoir été un piètre politique, plus préoccupé des affaires péloponnésiennes que du vaste enjeu de la lutte entre Rome et les monarchies hellénistiques.

—  Claude MOSSÉ

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claude MOSSÉ, « PHILOPŒMEN (253-182 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philopoemen/