FLEMING PEGGY (1948-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineuse artistique américaine. Peggy Fleming domina les compétitions internationales féminines de 1966 à 1968.

Peggy Gale Fleming voit le jour le 27 juillet 1948 à San Jose, en Californie. Initiée au patinage dès l'âge de neuf ans, elle travaillera avec de nombreux entraîneurs, dont Carlo Fassi qui la mènera au titre olympique.

Durant les années 1950, les États-Unis dominent le patinage artistique féminin. En 1961, une catastrophe aérienne met fin à cette hégémonie. L'avion qu'emprunte la délégation américaine pour se rendre aux Championnats du monde de Prague s'écrase près de Bruxelles. À bord se trouvaient des patineurs, leurs familles et leurs entraîneurs, dont Bill Kipp, qui avait notamment pour élève Peggy Fleming. Cette tragédie cause la mort de plusieurs champions et championnes américains en devenir. La jeune Peggy Fleming aura alors la lourde tâche de restaurer la suprématie américaine dans cette discipline.

Peggy Fleming gagne le premier de ses cinq titres consécutifs de championne des États-Unis en 1964. Elle participe aux Jeux d'hiver d'Innsbruck, en 1964, terminant sixième de l'épreuve remportée par la Néerlandaise Sjoukje Dijkstra. L'année suivante, elle se classe troisième des Championnats du monde organisés à Colorado Springs, qui voient le succès de la Canadienne Petra Burka. En 1966, elle décroche enfin le titre mondial, qu'elle conserve en 1967 et en 1968, devançant à chaque fois l'Allemande de l'Est Gabriele Seyfert.

L'année 1968 marque la consécration de Peggy Fleming. Les jeux Olympiques d'hiver, qui se déroulent à Grenoble, sont pour la première fois retransmis en direct et en couleurs à la télévision. L'image de Peggy Fleming reste fortement associée à cette diffusion. La patineuse américaine voit en effet sa grâce et son expression artistique exceptionnelles sur la glace récompensées par une médaille d'or, la seule que les États-Unis obtiennent lors de ces Jeux. Gabriele Seyfert est une nouvelle fois deuxième, la Tchécoslovaque Hana Maskova obtenant la médaille de bronze.

Peggy Fleming passe professionnelle cette année-là et se produit au sein de diverses troupes, notamment Ice Capades, Holiday on Ice et Ice Follies. Elle apparaît également dans de nombreuses émissions diffusées à la télévision, programmes pour lesquels elle remporte deux Emmy Awards. Une émission qu'elle anime en 1973 est la première coproduction américano-soviétique entièrement filmée en U.R.S.S. L'image et le talent oratoire de Peggy Fleming demeurent très appréciés par les publicitaires et les médias plusieurs décennies après sa victoire olympique. Elle commente pour la télévision les compétitions nationales et internationales de patinage artistique. Peggy Fleming a co-écrit (avec Peter Kaminsky) The Long Program : Skating Towards Life's Victories, paru en 1999.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  FLEMING PEGGY (1948- )  » est également traité dans :

GRENOBLE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1968] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 615 mots

Dans le chapitre « 11 février »  : […] À l'issue d'une prestation pleine de grâce et de charme, la patineuse artistique Peggy Fleming (États-Unis) devient championne olympique ; le public comme la presse font d'elle une des reines des Jeux de Grenoble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1968-10es-jeux-olympiques-d-hiver/#i_50824

Pour citer l’article

« FLEMING PEGGY (1948-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peggy-fleming/